NOUVELLES
24/09/2020 07:26 EDT | Actualisé 24/09/2020 07:28 EDT

Breonna Taylor: deux policiers blessés par balles à Louisville lors d'une manifestation

Plus tôt dans la journée, un grand jury a décidé de ne pas porte d'accusations de meurtre contre le service de police local après la mort de Breonna Taylor.

LOUISVILLE, Ky. — Des manifestants sont descendus dans la rue à Louisville, au Kentucky, dans la nuit de mercredi, pour étaler leur colère après qu’un grand jury eût décidé de ne pas porter d’accusation de meurtre contre le service de police local après la mort de l’Afro-Américaine Breonna Taylor, abattue chez elle le 13 mars dernier.

Des dizaines de personnes se sont rassemblées au parc Jefferson Square, qui est devenu un lieu de ralliement pour ceux qui réclament que justice soit faite pour l’Afro-Américaine de 26 ans durant une descente policière en matière de stupéfiants.

La manifestation a cependant tourné à la violence et deux policiers ont été blessés par balles, selon les autorités.

Le chef de police par intérim, Robert Schroeder, a affirmé qu’un suspect était détenu, sans préciser si cette personne participait à la manifestation. Il a indiqué que les deux policiers devraient se remettre de leurs blessures, dont un qui a subi une intervention chirurgicale.

Les deux policiers auraient été atteints à une intersection où se trouvait une grande foule dans le centre-ville de Louisville, au moment où des policiers anti-émeute utilisaient du gaz poivre pour disperser la foule, selon un journaliste de l’agence The Associated Press. Des gens couraient pour fuir les lieux au son des coups de feu.

AP Photo/John Minchillo
Les policiers ont érigé un périmètre à l'endroit où les deux policiers ont été atteints par balles.

Cette flambée de violence survient alors que les procureurs ont affirmé que les deux policiers blancs qui ont tiré sur Taylor étaient justifiés d’avoir recours à la force lors de l’intervention policière pour se protéger des coups de feu tirés par le petit ami de la victime.

Le policier Brett Hankison fait cependant face à trois chefs d’accusation pour avoir mis la vie d’autrui en danger alors que des voisins étaient présents dans la résidence à côté.

La police fédérale américaine, le FBI, poursuit son enquête pour vérifier si l’intervention policière s’est déroulée dans le respect des lois fédérales

Ben Crump, un avocat de la famille de Breonna Taylor, a dénoncé la décision de la cour la qualifiant «d’outrageuse et offensante». Les manifestants ont pour leur part repris le slogan “No justice, no peace!”, qu’on a entendu lors des manifestations du mouvement Black Lives Matter, dénonçant le racisme systémique aux États-Unis, un mouvement qui a pris de l’ampleur depuis la mort de George Floyd au Minnesota aux mains d’un policier blanc.

D’autres manifestants ont protesté mercredi contre la violence policière dans les rues de New York, Chicago, Washington, Atlanta et Philadelphie.

Breonna Taylor, une travailleuse de la santé, a été atteinte de plusieurs coups de feu lorsque les policiers ont fait irruption à l’intérieur de son domicile, où se trouvait le suspect qui n’habitait pas à cet endroit. Aucun stupéfiant n’a été trouvé sur les lieux lors de la perquisition.

Le décès de Breonna Taylor et celui de George Floyd ont suscité une vague de protestations à travers les États-Unis pour réclamer une réforme des services policiers.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!