DIVERTISSEMENT
23/10/2020 15:03 EDT

Dans Borat 2, Sacha Baron Cohen s'en prend au «blackface» de Trudeau

Une photo inoubliable fait une apparition dans les premières minutes du film.

L’ancien maire de New York Rudy Giuliani n’est pas le seul politicien à être écorché dans la suite du légendaire film Borat de Sacha Baron Cohen. Le film envoie aussi une pointe au premier ministre Justin Trudeau.

Et c’est tout un jab.

Borat 2 (Borat Subsequent Moviefilm: Delivery of Prodigious Bribe To American Regime For Make Benefit Once Glorious Nation ofKazakhstan, en anglais) s’amorce en retraçant quelques éléments marquants de l’histoire politique récente, incluant l’élection de l’ancien président américain Barack Obama. Dans la narration, Borat note alors que l’élection “a mené d’autres Africains à devenir chefs d’État.”

La séquence coupe ensuite vers la fameuse photo de Justin Trudeau maquillé en brun.

Prime Studios
Une capture d'écran du nouveau film «Borat 2», qui inclut une blague sur le scandale de «blackface» du premier ministre Justin Trudeau.

Une pointe cuisante de la part de Baron Cohen qui a de quoi faire revivre à plusieurs Canadiens des souvenirs de la campagne électorale, il y a à peine plus d’un an, qui avait été dominée par l’émergence de plusieurs photos de Trudeau portant le «blackface» et le «brownface».

Trudeau s’était excusé pour la première fois après qu’une photo le montrant à l’âge de 29 ans, maquillé de brun et vêtu d’un turban lors d’une soirée thématique «Nuits d’Arabie», a commencé à circuler sur les réseaux sociaux. Le premier ministre avait qualifié son geste de 2001 de «raciste» et «stupide». Au même moment, il s’était également excusé pour une autre photo, prise quelques années plus tôt, le montrant en «blackface».

«J’ai fait une erreur quand j’étais plus jeune et je le regrette», avait-il affirmé. «J’aurais dû le savoir à l’époque, mais je ne le savais pas. Et je suis profondément désolé.» 

Sean Kilpatrick/THE CANADIAN PRESS
Le 18 septembre 2019, en pleine campagne électorale, Justin Trudeau fait une déclaration à propos d'images prises des années plus tôt le montrant avec le visage maquillé en noir.

Quelques jours plus tard, une autre vidéo s’était mise à circuler, cette fois datant de l’époque où le futur premier ministre travaillait comme moniteur dans un camp de vacances. Encore une fois, on le voyait le visage maquillé de noir. Cela a poussé Trudeau à s’excuser de nouveau et à admettre qu’il était possible qu’il ne se souvienne pas de chaque fois où il s’était maquillé ainsi.

«C’est évident que c’est quelque chose de très regrettable. J’hésite à dire définitivement [que c’est la seule autre occasion], parce que je ne me souvenais pas des autres photos qui sont sorties récemment», avait-il dit.

Un an plus tard, les Canadiens n’ont pas manqué de repérer l’image lorsqu’elle est apparue dans le nouveau «Borat», qui est débarqué sur le service Prime Video tard jeudi soir.

Un “burn” dévastateur à propos de Trudeau deux minutes après le début du nouveau film de Borat. Je ne m’attendais pas à ça.

À peine deux minutes au film “Borat 2” et déjà une blague sur le blackface de Trudeau. Cinq étoiles. 

Plusieurs ont même souligné qu’un avertissement au début du film prévenant que le film comportait du «blackface» semblait faire uniquement référence à la photo de Trudeau.

On aurait dû se douter dès mercredi que quelque chose du genre attendait les Canadiens, alors qu’une poupée gonflable géante de Borat était apparue dans le port de Toronto. 

Parions toutefois que Justin Trudeau ne s’attendait pas à ça.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.