DIVERTISSEMENT
29/08/2019 15:18 EDT | Actualisé 29/08/2019 15:40 EDT

Enfilez votre coton ouaté pour un spectacle de Bleu jeans bleu dans une ruelle

«Y’a plus vraiment moyen que je dise ''heille''(...). C’est sûr que quelqu'un me répond: ''t’es tu ben dans ton coton ouaté?''» confie le chanteur du groupe.

Charles-Étienne Mongrain
Mathieu Lafontaine, alias Claude Cobra (au centre) est le chanteur de Bleu jeans bleu.

Si vous avez une radio, un ordinateur, un téléphone intelligent, des enfants ou des voisins, il est fort probable que vous ayez entendu: «Heille, fait-tu frette? On est-tu ben juste en coton ouaté?» dans les dernières semaines. Ce refrain très accrocheur, chanté avec les «r» roulés, est une gracieuseté de Bleu jeans bleu, ce groupe assez inusité pour qui tout déboule très vite depuis quelques mois. 

«C’est un boum inattendu», laisse tomber d’emblée Mathieu Lafontaine (alias Claude Cobra) à l’autre bout du fil, avec qui le HuffPost Québec s’est entretenu.

Le chanteur du groupe, qui signe aussi tous les textes des chansons de la formation, confie qu’il ne s’attendait pas à un tel succès. 

Plus qu’un simple «succès», en fait, la chanson Coton ouaté fait maintenant partie de la culture populaire, et son texte semble gravé dans le quotidien de beaucoup de gens.

«Je te dirais qu’il n’y a plus vraiment moyen que je dise ″heille″ à quelqu’un pour une question. Si j’attends genre deux secondes avant de poser ma question, c’est sûr qu’il y a quelqu’un qui me répond: ″t’es-tu ben dans ton coton ouaté?″» raconte-t-il en riant. 

Le groupe se produira la semaine prochaine dans une ruelle de Montréal, dans le cadre du Festival des arts de ruelle.

 

Les gars de Bleu jeans bleu roulent leur bosse depuis plusieurs années (leur premier album date de 2013), mais la sortie de leur petit dernier (Perfecto, leur troisième album sorti au début de l’année) les a, disons, propulsés à l’avant-scène.

«Quand tu avances, tu espères une réaction comme celle-là, avoue-t-il. Mais tu ne t’y attends pas... Sinon, on serait souvent déçus. Mais là, ça se passe!»

Il ajoute avoir l’impression d’avoir «préparé le terrain», puisque le groupe a quand même beaucoup de matériel à présenter au public.

«Les gens découvrent le projet aujourd’hui, mais ils se rendent compte qu’on n’a pas juste Coton ouaté, explique Mathieu Lafontaine. On a d’autres albums, et ils se rendent compte qu’ils connaissaient d’autres chansons, mais ils ne savaient pas qu’elle étaient de nous. Ça ajoute une profondeur.»

«Country humoristique»?

La formation s’était d’ailleurs fait connaître en 2013 avec la chanson J’te gâte all dressed (tout aussi catchy). À l’époque, on avait parlé d’un groupe de «country humoristique». Mais aujourd’hui, Mathieu Lafontaine avoue qu’il préfère enlever l’étiquette «country», car le groupe ne se limite plus à ce genre. Coton ouaté est d’ailleurs beaucoup plus «pop des années 1990».

 

La signature de Bleu jeans bleu, ce sont surtout les textes décrivant des situations plutôt anodines, qui pourraient sembler dépourvues d’intérêt... mais qui assurent un sourire tout au long de l’écoute! Ça, et bien sûr, les «r» roulés de Claude Cobra, en plus des mélodies qui promettent de rester incrustées dans votre cerveau pendant les trois prochaines semaines. Mais bien sûr, derrière ce fun contagieux, il y a beaucoup de travail. 

Le personnage de scène de Mathieu Lafontaine l’aide beaucoup à composer ses textes. C’est Claude Cobra qui écrit, en fait: un exercice très libérateur, qui permet à Mathieu de ne pas se censurer. Idem pour les autres personnages du groupe, qui n’hésitent pas à se «taper dans’ mite» entre deux tounes, sur scène.

«Claude, c’est un très gentil homme, très ″Roger Bontemps″, qui ne se casse pas le bécyk. Son interprétation est très premier degré, et la mienne, des fois, très deuxième. Il trippe sur les speed boats, et il aime beaucoup son épouse. Et quand il a quelque chose à dire, un bilan à faire, il le fait, tout simplement. C’est un bon vivant, un gourmand.»

Le Festival des arts de ruelle

Cette bonhommie et cet amour des choses anodines ne doivent pas être étrangers au succès que connaît présentement Bleu jeans bleu. Et ça case parfaitement dans l’esprit du Festival des arts de ruelle (FAR), auquel participera le groupe, pendant la fin de semaine des 6, 7 et 8 septembre, à Montréal. Un festival dédié à toutes les formes d’art (qui se déroule dans trois différentes ruelles du quartier Rosemont). Spectacles de marionnettes, de cirque, activités familiales, expositions, shows rock... le menu est très varié. L’événement se veut d’abord un mouvement de rassemblement et de démocratisation de la culture.

Une mission que Mathieu Lafontaine trouve très pertinente, lui qui est fraîchement déménagé à Sherbrooke, mais qui a vécu pendant plusieurs années à Montréal. Le vidéoclip de Coton ouaté a d’ailleurs été filmé en partie dans les ruelles de Rosemont.

Le FAR se déroule sur trois jours, dans trois ruelles différentes, qui ont chacune leur «propre essence», explique la directrice générale et artistique du festival, Léa Philippe. 

Jasmine Allan-Côté
Le groupe La délégation, en prestation lors d'une précédente édition du Festival des arts de ruelle

 

Plus de 150 artistes se produiront durant cette fin de semaine, pendant laquelle il n’y aura aucun temps mort. 

«Ça prendrait un bouton ″grattez et sentez″ pour que vous puissiez comprendre l’expérience du festival», résume joyeusement Léa Philippe.

Son conseil: si vous prévoyez aller voir les prestations de Bleu jeans bleu ou d’Alfa Rococo (les deux têtes d’affiche), arrivez d’avance – voire prévoyez la journée au complet – pour goûter à toutes sortes d’expériences. Les artistes font d’ailleurs de courtes performances, pour que le public ait accès à un maximum de variété.

Mais surtout, comme ce sera la première fin de semaine complète de septembre, n’oubliez pas votre coton ouaté!

Bleu jeans bleu sera en prestation le 6 septembre vers 21h, dans la ruelle verte Aylwin/Cuvilier, dans le cadre du Festival des arts de ruelle.

Pour connaître toutes les dates de spectacle de Bleu jeans bleu, visitez leur site Internet.