POLITIQUE
22/09/2019 11:06 EDT

«Blackface»: May semble plus encline à absoudre Trudeau

La cheffe du Parti vert a été poussée samedi à commenter la controverse de l’heure, qui a complètement porté ombrage à l’annonce majeure qu’elle voulait faire.

THE CANADIAN PRESS/Chris Young
La cheffe du Parti vert Elizabeth May

De passage à Winnipeg, la cheffe du Parti vert Elizabeth May a été poussée samedi à commenter la controverse de l’heure, qui a complètement porté ombrage à l’annonce majeure qu’elle voulait faire.

Mme May voulait parler de l’engagement de son parti à décriminaliser la possession de toutes les drogues actuellement illégales afin de résoudre la crise des opioïdes. Selon elle, il faut que cet enjeu ne soit plus traité «comme un problème criminel», mais comme «un problème de santé».

«Il s’agit d’une urgence sanitaire nationale», a-t-elle souligné. 

Toutefois, elle a dû aborder plus longuement la question du «blackface». Elle a déclaré qu’elle cherchait à saisir encore toutes les répercussions des photos montrant Justin Trudeau le visage grimé de noir. Elle a tenté de mettre en perspective la douleur que ces images ont pu infliger aux membres des communautés visibles.

Mme May semblait être plus encline à absoudre M. Trudeau. Un de ses propres candidats vedettes à Terre-Neuve-et-Labrador a reconnu lui-même avoir coloré sa peau dans le passé.

Greg Malone, qui se présente dans la circonscription d’Avalon, a raconté qu’il avait teint sa peau pour interpréter Mahatma Gandhi dans un sketch diffusé pendant un épisode de la série CODCO, une émission humoristique de la CBC dans les années 1980 et 1990. M. Malone en en parlé dans un article publié sur le site internet de la société d’État. Il y soutient que les Blancs doivent faire un plus grand effort pour se placer dans les souliers des minorités visibles.

Mme May a applaudi son candidat pour s’être dénoncé lui-même. 

«Greg Malone est un brillant humoriste, un satiriste et un comédien bien respecté. Il a lui-même fait cette révélation. L’activité «blackface» à laquelle il participait a été diffusée sur la CBC. Il le regrette. C’était il y a plusieurs, plusieurs, plusieurs années. Je suis reconnaissante qu’une personne de cette intégrité soit candidat du Parti vert du Canada dans Avalon.»

À VOIR AUSSI: Petite histoire des «blackfaces» aux États-Unis