NOUVELLES
05/06/2020 14:19 EDT

Un «Black Lives Matter» géant a été peint dans la rue menant à la Maison-Blanche

Une marque de soutien au mouvement contre le racisme et les violences policières dans le pays.

Pour faire face aux manifestations qui ont lieu tous les jours depuis la mort de George Floyd le 25 mai dernier, la Maison-Blanche a décidé de protéger ses abords et d’ériger des clôtures pour empêcher les protestataires de s’approcher.

En réponse, des employés municipaux de la Ville de Washington et une poignée de militants ont peint un slogan «Black Lives Matter» géant, en lettres jaunes, sur la route qui mène tout droit au Lafayette Square, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article. Une marque de soutien au mouvement contre le racisme et les violences policières dans le pays.

C’est à cet endroit de la ville que la manifestation du 1er juin dernier a été violemment réprimée, lorsque le président Trump avait orchestré sa sortie de la Maison-Blanche pour une séance photo devant l’église St John, qui venait d’être endommagée par les manifestants.

La mairesse de Washington, Muriel Bowser, a publié un tweet d’une image aérienne de la scène. «Le tronçon de la 16e rue devant la Maison-Blanche est désormais officiellement le “Black Lives Matter Plaza”», a tweeté Bowser. Une enseigne a été installée pour marquer le changement.

Muriel Bowser a demandé vendredi à Donald Trump le retrait des forces fédérales et militaires déployées autour de la Maison-Blanche.

La police locale, dit-elle, «est bien équipée pour gérer les grandes manifestations et les activités relevant du premier amendement» de la Constitution des États-Unis, qui garantit le droit de manifester.

Mme Bowser dénonce également des patrouilles de forces de sécurité non identifiées dans les rues de la ville.

La réaction des forces de l’ordre n’a pas calmé les ardeurs des militants. Ce samedi 6 juin, des milliers de personnes devraient participer à une marche. Elle pourrait être la plus importante à Washington depuis le début du mouvement.

Avec l’Agence France-Presse.

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.

À VOIR ÉGALEMENT: