NOUVELLES
02/11/2019 07:43 EDT | Actualisé 02/11/2019 10:48 EDT

«Le pire est derrière nous», déclare la ministre Guilbault

Certains abonnés pourraient devoir attendre jusqu'au début de semaine avant d'être reconnectés au réseau.

Graham Hughes/PC
Un arbre cassé à Hudson, à l'ouest de Montréal. (Graham Hughes/PC)

La situation revient peu à peu à la normale au Québec, après le passage d’une tempête automnale qui a provoqué vendredi de nombreux dégâts dans plusieurs régions de la province.

«La pire est derrière nous à peu près partout», a indiqué la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, en point de presse, samedi.

Diverses régions du Québec ont été touchées par des inondations.

En Estrie, la situation «a été un peu plus corsée», a reconnu Mme Guilbault qui a fait état de 250 évacuations préventives à Sherbrooke. Une trentaine de routes ont été inondées en raison des fortes précipitations — 100 mm de pluie, a dit la ministre — qui se sont abattues dans la région.

Mme Guilbault a aussi parlé d’une soixantaine de résidences inondées à Cowansville, en Montérégie. La Beauce a aussi été touchée par les inondations. Des rues ont été fermées à la circulation, notamment à Sainte-Marie.

Elle n’a pu donner de chiffres précis sur le nombre d’inondations ou de personnes sinistrées au Québec. «Il est difficile d’avoir des chiffres précis sur le nombre d’inondations et d’évacuation parce qu’on se base sur les données transférées par les municipalités. Ce ne sont pas toutes les municipalités qui nous communiquent l’information, car certaines prennent elles-mêmes en charge la situation sans nécessairement avoir besoin du soutien du gouvernement.»

Des centres régionaux de coordination gouvernementale sont actifs pour les régions de l’Estrie, de la Montérégie, Mauricie, Centre-du-Québec, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches. «Tout va assez bien, on est en mode rétablissement à peu près partout. On continue de suivre la situation. On est en accompagnement soutien aux municipalités touchées», a déclaré la ministre.

Pannes d’électricité

Un grand nombre de foyers québécois demeuraient privés d’électricité, samedi matin. À 10 h, Hydro-Québec faisait état de 3856 pannes touchant un peu moins d’un demi-million de clients.

Ainsi, la société d’État indiquait que 478 482 abonnés étaient toujours privés de courant. Les régions de la Montérégie (86 023 clients), de Chaudière-Appalaches (67 391 clients), de la Capitale-Nationale (50 983 clients), de la Mauricie (57 190 clients) et des Laurentides (68 609 clients) étaient les plus durement touchées.

Pour les citoyens privés d’électricité, le meilleur moyen de voir l’état de la situation dans leur secteur est de consulter l’onglet «Info-pannes» sur le site Web d’Hydro-Québec. Vous pouvez également signaler une panne en appelant au 1-800-790-2424.

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, a souligné qu’il y avait plus de 500 équipes regroupant 1100 travailleurs sur le terrain à tenter de réparer les pannes.

Hydro-Québec a aussi reçu des renforts puisque neuf équipes du Nouveau-Brunswick sont déjà actives pour aider leurs collègues québécois. Des équipes du Michigan doivent aussi arriver en soirée, a dit le ministre.

«On a une force de frappe très très très importante. On le voit dans les corrections des 12 dernières heures. On a vu une réduction très importante», a mentionné le ministre.

Le ministre a fait preuve d’optimisme modéré quant au retour à la normale. «On souhaite d’ici la fin du week-end le rétablissement presque complet de la clientèle. [Avec] ce qu’on voit comme courbe, ce qu’on a comme discussions avec Hydro-Québec, d’ici la fin du week-end, une nette majorité devrait être rebranchée selon l’état actuel des choses», a dit M. Julien.