DIVERTISSEMENT
23/02/2021 08:24 EST | Actualisé 23/02/2021 08:26 EST

«Big Brother Célébrités»: Kim est passée à côté d’un beau plan pour elle, affirment Claude et Lysandre

«L’objectif était beaucoup plus beau que ce qu’elle a dessiné après»

Noovo
Claude Bégin et Lysandre Nadeau

C’est un duo très détendu qui est revenu sur son expérience à Big Brother Célébrités, dans une entrevue lundi après-midi. Lysandre Nadeau et Claude Bégin sont visiblement très satisfaits de leur parcours - et de leur sortie. Cela même si le visionnement de certains épisodes a pu être difficile, avoue Lysandre, surtout au regard des stratégies adoptées par Kim au fil des semaines et des éliminations.

Claude et Lysandre croient en effet que Kim a raté une belle opportunité puisqu’ils assurent que leur plan original a toujours été de l’amener au sommet. Pour eux, elle a ainsi raté une belle occasion de se démarquer, autant aux yeux du public qu’aux yeux des participants dans la maison.

Et en attendant de voir la suite des événements à partir de leur écran, ils espèrent bien que le clan mené de main de maître par Jean-Thomas Jobin «se réveille»!

 

Si on vous avait dit avant l’aventure que vous alliez faire cette entrevue de sortie en duo, vous auriez répondu quoi?

Lysandre: J’aurais dit «Mon meilleur ami va m’arracher la tête!»

Claude: Je pense que j’aurais trippé sur l’idée, de sortir à mi-chemin avant la fin, dans un contexte relativement glorieux, où ce n’est pas nous qui trahissons, je l’aime bien ce tableau-là.

Lysandre: Avant de rentrer à l’émission, j’avais dit que je ne voulais pas nécessairement me rendre en finale parce que, personnellement, mes joueurs préférés ne gagnent jamais. Mes joueurs préférés s’en vont tout le temps vers le milieu parce qu’ils se font éliminés en premier parce qu’ils sont des menaces. 

Claude: C’est une belle sortie pour nous.

 

Vous êtes satisfaits de votre place dans le jeu donc…

Lysandre: Oui! On a eu du fun. On a développé quelque chose de beau… avec tout le monde. 

Claude: Elle m’a fait jouer. Je n’étais pas rentré là en jouant, j’ai eu de la misère à entrer dans la game. Et c’est elle qui finalement m’a fait me rendre compte à quel point c’était le fun et a rendu mon séjour le fun aussi. [...] J’ai été capable d’être moi-même après environ une semaine, après avoir vécu un moment difficile dans la vie et dans mon entrée là-bas. [...] Lysandre, je trouvais ça beau comment elle voyait ce monde-là, cette game-là, et je m’en suis inspiré.

Je n’avais plus de cartes. Je ne voyais pas d’issue. Je n’aurais plus été capable de jouer parce que dans mon «mindset» je venais de me faire trahir par deux personnes en qui j’avais vraiment confiance.Lysandre

Est-ce que tu vis bien, Lysandre, avec le fait d’avoir épargné Jean-Thomas au moment où tu étais patronne?

Lysandre: Oui, parce que peu importe le move que j’aurais fait, j’aurais été ciblée la semaine d’après de toute façon. Ma meilleure chance de peut-être me rendre plus loin, à ce moment-là, étant donné que Kim m’avait trahie et avait dit aux autres l’idée qui était ressortie, la meilleure façon était de dire que je n’avais pas dérogé du plan et que je voulais continuer de travailler avec eux. [...]

Mais c’est ça, il y a eu des erreurs. Le petit call que Camille a fait à Kim, comme quoi on l’aurait attaquée en premier, c’est vraiment là que j’ai perdu le contrôle.

Claude: Et ça vient aucunement de nous. Je pense vraiment qu’on a bien joué. Et Big Brother a sorti la double mise en danger, c’est venu changer la donne. [...] On avait prévu un coup d’avance, qui a été devancé par la double élimination. C’était un peu injouable quand tu regardes ça. Le coup d’avance est venu deux semaines d’avance. 

 

Lysandre, en donnant ton soutien à Jean-Thomas avant ta sortie, as-tu l’impression d’avoir mis une cible sur lui? Est-ce que c’était une stratégie?

Lysandre: Absolument. C’était un dernier petit coup de pied dans les genoux avant de m’en aller. Parce que 1. Tu m’élimines, donc moi aussi je vais te rendre la vie un peu plus difficile et 2. Je veux que ce soit lui qui gagne, je pense que c’est lui le meilleur joueur dans la maison et de loin. Mais à ce stade-ci c’est juste plate parce que c’est Jean-Thomas qui contrôle sa petite gang de soldats qui disent tous «Jean-Thomas c’est mon top 1». Ben oui mais… Vous êtes tous des «top 1»! C’était un genre de «Réveillez-vous et jouez!» parce que là vous ne faites que suivre son agenda.

Claude: C’était pour les autres. C’est aucunement contre Jean-Thomas. C’était pour que la game se réveille. Les autres ne contrôlent rien. S’ils s’en rendent compte, ça peut juste rendre le jeu plus intéressant à regarder. 

 

On a bien vu que ce n’était pas l’amour fou avec Kim. Après avoir visionné les épisodes, où vous situez-vous par rapport à sa stratégie?

Lysandre: Ça n’a pas été facile à regarder à certains moments, je l’avoue. Parce qu’on l’aimait énormément. C’était une des mes prefs dans la maison. On lui avait déjà dit carrément qu’on aimerait ça se rendre, Claude et les trois filles, à la fin. Claude serait parti en premier, moi en deuxième, on aurait laissé Camille et Kim et on aurait fait gagner Kim. Même Camille était au courant, c’était ça qu’on voulait. 

Claude: Je ne sais pas, peut-être que Kim a pensé que comme elle, elle était prête à trahir, on allait sûrement la trahir. Donc elle s’est protégée. Mais nous on était vraiment sérieux. Ça paraissait qu’on était sérieux. On a été surpris à quel point elle était capable de promettre, mentir, pleurer. C’est surprenant, décevant. Et décevant pour elle. Parce que l’opinion des autres, l’opinion du public, a complètement viré de bord. Il y a bien des gens déçus, autant du côté des téléspectateurs que des personnes dans le jeu. À quel point elle a gagné à faire un choix stratégique comme ça? J’en doute. 

Lysandre: À la première semaine, je lui avais dit: «Kim je suis persuadée que tu vas être la nouvelle découverte du Québec. Tu vas être celle sur qui le monde va le plus tripper.»

Claude: L’objectif était beaucoup plus beau que ce qu’elle a dessiné après.

 

Pensez-vous que le trio formé de Camille, Maxime et Richardson peut trouver une façon d’étirer son passage dans le manoir?

Lysandre: J’ai l’impression que Rich va s’agripper au boys club

Claude: C’est comme si Rich, on s’attend à ce qu’il tricotte des choses derrière son masque d’ange de la maison. Ce serait une belle histoire.

 

Il y a eu assez peu de surprises dans les votes d’élimination finalement. Entre les votes unanimes et les gens qui quittent eux-mêmes. Est-ce qu’on s’attend encore à ça pour la suite?

Lysandre: Je pense qu’il va peut-être rester une semaine de ça.

Claude: Une petite semaine «plate». Et après ça va brasser.

Lysandre: Après cette semaine, selon ce qu’on a vu dans la maison, il va rester des gens qui veulent vraiment jouer.