NOUVELLES
05/07/2020 15:24 EDT | Actualisé 05/07/2020 15:35 EDT

Biden et Trump s'affrontent aussi sur le terrain de leur santé pour les élections

Une chose est sûre: le futur président américain aura plus de 70 ans.

En novembre 2020, le président américain sera quoi qu’il arrive un homme septuagénaire. Si tout les oppose sur le fond comme sur la forme, Donald Trump et Joe Biden partagent un âge relativement avancé pour de telles élections. Un détail qui n’en est plus un, alors que la campagne s’intensifie à quelques mois du scrutin.

Les montages et les coups bas se multiplient à mesure qu’approche la date de l’élection présidentielle américaine. Donald Trump, toujours fidèle à Twitter malgré leurs déboires, partage ainsi à volonté des montages de vidéos qui montreraient à quel point Joe Biden est diminué, aussi bien physiquement que mentalement.

Sur ces images souvent montées ou accélérées, on retrouve l’ancien vice-président de Barack Obama oubliant des noms, multipliant les trous de mémoire, ou semblant tout à coup égaré. Pour la base des supporters de Trump, c’est une manière de décrédibiliser l’homme de 77 ans, et de prouver par l’image son inaptitude à gouverner le pays.

Les candidats scrutés à la loupe

Pourtant, Joe Biden n’est pas le seul à être soupçonné d’être affaibli. Les opposants de Donald Trump scrutent le moindre de ses faux pas, partageant volontiers des montages vidéo et des extraits de textes «scientifiques» prouvant que le président est atteint de démence sénile, l’un des nombreux maux qu’on lui prête.

Mi-juin, le président, qui refuse toujours de porter un masque pour se protéger du coronavirus, a été jugé affaibli, alors qu’il rencontrait des élèves officiers dans une école militaire de West Point. On le voit en effet agripper son verre d’eau à deux mains pour le porter à sa bouche et descendre très difficilement la rampe, courbé en deux. Immédiatement, les médias et citoyens américains se sont interrogés sur l’état de santé du président.

Agacé, Donald Trump s’en est expliqué lors de son premier rassemblement de campagne à Tulsa: pour la rampe, rien de moins qu’une mauvaise combinaison entre ses chaussures à semelles de cuir et le sol en fer très glissant. Pour le verre d’eau, il a tenu à prouver à l’assemblée qu’il pouvait aussi boire à une main, sous les applaudissements de ses soutiens.

Transparence sur le bilan médical

Même s’il répète que tout va pour le mieux, Donald Trump n’est pas très transparent quand il s’agit de son bilan de santé. Il a toujours refusé de rendre ces documents publics, mais affirme qu’il est en parfaite possession de ses moyens, physiques et mentaux.

À l’inverse, Joe Biden a préféré jouer cartes sur table. Le candidat démocrate, 77 ans, a publié un extrait de son dossier médical en date du 15 décembre 2019 où rien n’est caché. On y apprend ainsi qu’il a souffert de fibrillation auriculaire, d’un cancer de la peau sans mélanome, d’une hémorragie cérébrale, d’une ablation de la vésicule biliaire et qu’il est sujet aux allergies et aux reflux gastriques. 

Le médecin qui a réalisé ce rapport conclut: «Le vice-président Biden est un homme de 77 ans sain et vigoureux qui est apte à exécuter avec succès les fonctions de la présidence».

Si le démocrate était élu en novembre prochain, il deviendrait le président le plus âgé lors de sa prise de fonctions, devant Donald Trump. Le 20 janvier 2017, celui-ci arrivait à la tête des États-Unis à 70 ans et 220 jours, devenant le plus vieux président à son arrivée à la Maison-Blanche.

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.