DIVERTISSEMENT
02/07/2020 11:40 EDT | Actualisé 04/07/2020 10:13 EDT

Victime d'intimidation, Bianca Gervais répond à ses détracteurs

«Globalement, cette semaine, j'oserais prétendre humblement que la santé mentale des gens va so...so... sur les réseaux sociaux...»

Facebook/Bianca Gervais

Bianca Gervais a pris la parole sur Facebook, ce mercredi 1er juillet, pour dénoncer les nombreux messages désobligeants qu’elle a reçus à propos de son passage à l’émission Bonsoir bonsoir!, il y quelques semaines, et d’une photo d’elle dans le magazine Elle Québec.

Il faut croire que la pandémie et toutes ces semaines de confinement ont rendu certains internautes particulièrement irritables (oui, plus qu’à l’habitude, c’est possible).

Tandis que certains ont utilisé les différents réseaux sociaux pour faire la promotion d’importantes luttes sociales, d’autres ont cru bon de qualifier la comédienne et animatrice de «pas de classe» et de «charrue» pour s’être assise en position du tailleur et pour avoir osé replacer ses cheveux en direct à la télévision d’état.

«Paraît que seul Satan fait ça. Paraît que je suis un mauvais exemple pour notre jeunesse», a-t-elle commenté avec tout le sarcasme voulu.

Facebook/Bonsoir bonsoir!
Bianca Gervais et Serge Denoncourt sur le plateau de «Bonsoir bonsoir!»

Certains individus ont ensuite déversé leur fiel après que Bianca Gervais eut partagé une photo sur laquelle elle apparaît en compagnie de sa plus jeune fille, Bowie.

Il s’agit d’un cliché pris dans le cadre d’une séance menée par le photographe Royal Gilbert, publié dans la plus récente édition du magazine Elle Québec.

Le drame? Sur ladite photo, la principale intéressée dévoile une partie de sa fesse gauche.

«On m’a écrit par centaines pour me dire que j’étais une charrue. On m’a ensuite écrit par centaines pour me dire que j’étais photoshopée et maigre», a-t-elle déclaré.

«Globalement, cette semaine, j’oserais prétendre humblement que la santé mentale des gens va so...so... sur les réseaux sociaux», a-t-elle conclu.

Dans les commentaires, plusieurs internautes et personnalités publiques, stupéfaits par la teneur des attaques envers la mère de famille, se sont rapidement portés à la défense de cette dernière.

«Les gens offusqués de voir une tite fesse en bobs capoteraient de savoir que cette belle enfant est sortie DE SON VAGIN», a parfaitement résumé Véronique Cloutier.