DIVERTISSEMENT
09/07/2020 11:26 EDT | Actualisé 09/07/2020 14:33 EDT

Dénonciations: Bernard Adamus admet des inconduites et présente des excuses

«J'ai été vulgaire, grossier, arrogant et très saoul trop souvent...»

Flamme via Facebook/Bernard Adamus

L’étiquette montréalaise Dare to Care a annoncé, ce mercredi 8 juillet, qu’elle coupait les ponts avec l’auteur-compositeur-interprète Bernard Adamus, après que ce dernier eut été visé par une vague de dénonciations sur les réseaux sociaux concernant des inconduites sexuelles alléguées.

«Aux victimes qui ont parlé: nous vous écoutons, nous vous entendons et nous donnons de la valeur à vos témoignages [...] Nous nous engageons à être plus vigilants et proactifs pour nous assurer que tous les gens avec qui nous travaillons respectent ces mêmes valeurs», a déclaré la maison de disque par l’entremise de son compte Instagram.

Quelques heures plus tard, Bernard Adamus faisait son «mea culpa» sur le réseau social, présentant des excuses et admettant qu’il avait «souvent débordé trop, et trop souvent».

«En vérité, je ne sais pas exactement par où commencer, à part être le plus humble possible et avouer que j’ai souvent exagéré, que le sexe et l’alcool se sont trop souvent mal mélangés dans ma très tumultueuse vie depuis 10 ans dans l’industrie de la musique d’ici», a-t-il déclaré.

«Est-ce que j’ai créé un monstre? Je dois admettre que oui, il y a au fil des ans trop de détails et d’histoires que je n’ai pas clairement remarqués, mais que les gens autour de moi oui. Je vous présente mes très sincères excuses pour toutes les sortes d’agissements que j’ai pu commettre. Mes excuses ne changeront rien aux faits, et d’être ici à vous l’écrire me fait voir que je dois travailler encore plus fort sur mes torts, mes habitudes de vie et mes comportements avec les femmes.»

Le chanteur folk trash a souligné qu’il avait déjà entamé un long cheminement pour combattre ses mauvaises habitudes, notamment sa consommation d’alcool, son «principal démon».

«Je consulte, je ne bois pas du tout. J’avance du mieux que je peux dans ce marasme d’alcoolisme qui est venu avec les années détruire plusieurs aspects de ma vie. Si je vous ai offensé, blessé, qui que vous soyez, je m’en excuse plus que sincèrement», a-t-il renchéri.

Mardi, l’autrice-compositrice-interprète Safia Nolin a créé une onde de choc dans la communauté artistique québécoise en alléguant avoir été victime d’agression sexuelle et de racisme de la part de Maripier Morin. L’animatrice a finalement réagi mercredi en fin d’après-midi en reconnaissant avoir eu un «comportement répréhensible».

Une nouvelle vague de dénonciations d’inconduites sexuelles a pris de l’ampleur au cours des derniers jours sur les réseaux sociaux. Ce mouvement, qui avait pour but à la base de dénoncer les gestes déplacés posés par certains tatoueurs montréalais, a été relayé par la suite par plusieurs influenceurs et personnalités publiques.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!