POLITIQUE
19/07/2019 09:08 EDT

Le président du comité exécutif de Montréal s'excuse pour son excès de vitesse

Benoit Dorais avait conduit son automobile à une vitesse de 171 km/h sur l'autoroute 35, au printemps dernier.

Mario Beauregard/La Presse canadienne
Le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest et le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais (photo d'archives)

MONTRÉAL — Le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais, vient de présenter des excuses pour avoir conduit son automobile le printemps dernier à une vitesse de 171 kilomètres à l’heure dans une zone de l’autoroute 35 où la vitesse maximale permise est de 100 kilomètres à l’heure.

Dans un message transmis sur sa page Facebook, le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest admet qu’il a commis une erreur de jugement et offre ses excuses à la population, comme il a dit l’avoir fait auprès de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et des membres du comité exécutif.

 

Le maire Dorais ajoute que de conduire aussi vite n’est pas le type de comportement qu’il souhaite promouvoir auprès de ses concitoyens.

Il y a quelques jours, l’entourage politique de la mairesse Plante a fait savoir qu’elle maintenait sa confiance à l’égard de Benoit Dorais.

Le chef de l’opposition, Lionel Perez, a soutenu qu’en tant que président du comité exécutif, Benoit Dorais avait perdu de l’autorité morale. Pour sa part, le vétéran conseiller indépendant de Snowdon, Marvin Rotrand, a réclamé sa démission.

Le Journal de Montréal a rapporté il y a quelques jours qu’entre 1995 et 2017, Benoit Dorais a été interpellé pour excès de vitesse à huit reprises, dont trois fois depuis 2009, l’année de son accession au poste de maire de l’arrondissement du Sud-Ouest.