NOUVELLES
09/03/2020 13:50 EDT | Actualisé 09/03/2020 14:15 EDT

Nouveau stade à Montréal: de nouvelles consultations publiques réclamées

L'OCPM a déposé son rapport après une première ronde de consultations publiques.

Mario Beauregard/La Presse canadienne
Le groupe de Stephen Bronfman veut construire le nouveau stade au bassin Peel.

MONTRÉAL — L’Office de consultation publique de Montréal n’est pas en mesure de statuer sur la proposition du Groupe de Montréal d’implanter un stade de baseball au bassin Peel dans le cadre du plan de revitalisation du secteur Bridge-Bonaventure. Il suggère donc qu’une autre ronde de consultations publiques portant spécifiquement sur un stade ait lieu.

C’est la conclusion à laquelle en vient l’OCPM sur ce sujet dans son rapport rendu public, lundi.

L’organisme estime que “l’installation d’un stade de baseball dans le secteur Bridge-Bonaventure devra faire l’objet d’une consultation autonome et être analysée sur la base d’un projet plus développé”.

Il rappelle également que les projets d’un complexe municipal de soccer (en 2012), ainsi que les agrandissements du centre de tennis du parc Jarry (2003) et du stade Perceval-Molson (2006) ont fait l’objet de consultations spécifiques.

L’OCPM juge qu’en vertu des informations dont il dispose, il serait irresponsable de statuer sur ce projet “dont la taille et l’ampleur requièrent qu’on en mesure les impacts sous divers aspects”.

Il souligne qu’aucun plan et aucune étude mesurant les impacts économiques, sociaux et environnementaux n’a été porté à sa connaissance.

“Le Groupe baseball Montréal salue le travail réalisé par l’OCPM au cours des derniers mois ainsi que celui des organisations et des personnes qui ont participé à ce processus, a réagi le groupe par communiqué. La Groupe baseball Montréal étudiera soigneusement ce rapport et ne fera aucun commentaire pour le moment.”

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, réagira plus tard en après-midi.

Le 3 octobre, Stephen Bronfman, à la tête du Groupe de Montréal qui travaille au retour du Baseball majeur, et son bras droit Pierre Boivin sont venus présenter leur projet de quartier “innovateur, communautaire et écoresponsable pensé pour les 100 prochaines années”.

Son plan mise abondamment sur les transports en commun, le R.E.M., le vélo et les déplacements à pied, tout en promettant un stade ouvert à la communauté, qui pourrait servir à d’autres événements sportifs d’envergure, notamment les Alouettes, des matchs de la Coupe du monde de soccer de 2026, une Classique hivernale de la LNH, ou encore des événements de surf des neiges et ski acrobatique.

En compagnie du développeur immobilier Devimco, Bronfman, par le biais de sa compagnie d’investissements Claridge, souhaite acquérir et développer les quelque 950 000 pieds carrés au bassin Peel, des terrains qui appartiennent pour l’instant à la Société immobilière du Canada. En novembre, La Presse a révélé que des terrains attenants, d’une superficie de 350 000 pieds carrés appartenant à Loto-Québec, intéressent également Claridge et Devimco.

Même si les terrains ne lui appartiennent pas, la ville de Montréal dispose d’un droit de préemption sur l’acquisition de ces terrains.

Le rapport de l’OCPM note que le projet du Groupe de Montréal est l’un des plus controversés parmi tous ceux étudiés par ces consultations.

La construction d’un nouveau stade de baseball est essentielle au projet de Bronfman de ramener un club à Montréal. Son groupe étudie pour l’instant la possibilité de s’associer à Stuart Sternberg, propriétaire des Rays de Tampa Bay, afin que l’équipe dispute la moitié de ses matchs locaux à Montréal.

Ce projet, qui a reçu l’aval du commissaire du Baseball majeur, Rob Manfred, est actuellement bloqué à la mairie de St. Petersburg, où les Rays évoluent. L’équipe a signé un bail valide jusqu’à la conclusion de la saison 2027 pour l’utilisation du Tropicana Field et la ville refuse que les Rays ne disputent ne serait-ce qu’une seule rencontre locale ailleurs que dans ce stade.

Bronfman et Sternberg ont tous deux évoqué 2024 comme début possible de leur projet de villes-soeurs.

À VOIR: une équipe partagée avec Tampa Bay?

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!