La Barbade vous invite à télétravailler sur ses plages pendant un an

Il y a plus plate comme invitation. 🌞🌴

Tanné des quatre murs de votre appartement? Les plages de sable blanc de la Barbade n’attendent que vous. Le gouvernement barbadien vient de délivrer un nouveau visa spécial COVID-19 vous permettant d’y vivre et d’y télétravailler pendant 12 mois.

Depuis le 24 juillet, il est possible d’appliquer facilement pour ledit visa en ligne. Le plus beau, c’est qu’on peut aussi y traîner sa famille. Il suffit simplement de fournir une photo de passeport, la date de naissance, un certificat de naissance et les documents prouvant les liens de parenté entre tous ceux inclus dans la demande. Il ne semble pas y avoir de limite d’enfants. C’est la famille Groulx qui s’en réjouira.

Il faudra aussi fournir des détails sur la nature du travail que vous ferez à distance sur l’île. Vous ne pourrez pas y trouver un emploi. Le présent visa ne le permet pas.

Autre exigence : vous devez prévoir faire un salaire annuel d’au moins 50 000$ US, soit l’équivalent d’environ 67 000$ canadiens.

Mais l’accès aux plages paradisiaques de sable fin et au soleil de feu a un prix. Les autorités frontalières barbadiennes réclameront 2000$ US pour une application solo ou un montant fixe de 3000$ US pour une famille entière.

Le gouvernement barbadien assure délivrer le visa «12-month Welcome Stamp» dans les sept jours suivants la demande.

Est-ce que les Québécois pourront en profiter? Oui. Même si le Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel, il est permis de visiter un certain nombre de pays, dont la Barbade, à condition de respecter la quarantaine obligatoire au retour. Air Canada, WestJet et American Airlines offrent notamment des liaisons vers Bridgetown, la capitale de l’état insulaire, au départ de Montréal.

La Barbade est sinon plutôt sûre en termes de risques de contamination à la COVID-19. Au moment d’écrire ces lignes, le pays ne comptait que 110 cas confirmés et 7 décès dus au coronavirus depuis le début de la pandémie.