Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Avis écrits du Dr Arruda: une demande d'accès à l'information refusée à Radio-Canada

En septembre dernier, le Dr Arruda avait affirmé qu’il ne s’opposait pas à diffuser publiquement ses recommandations quotidiennes.
François Legault (droite) avait indiqué en octobre dernier que les recommandations du Dr Arruda (gauche) étaient surtout faites à l'oral. (photo d'archives)
François Legault (droite) avait indiqué en octobre dernier que les recommandations du Dr Arruda (gauche) étaient surtout faites à l'oral. (photo d'archives)

Une demande d’accès à l’information pour consulter certains avis écrits du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a été refusée à Radio-Canada.

Le journaliste Thomas Gerbet rapporte lundi que le ministère du Conseil exécutif et le ministère de la Santé du Québec ont rejeté la demande pour obtenir ces documents qui étaient destinés au premier ministre François Legault.

Le ministère du Conseil exécutif, qui est le ministère du premier ministre, et celui de la Santé ont entre autres invoqué les articles 14, en raison de la présence de renseignements confidentiels, et l’article 9 puisqu’il s’agissait «d’ébauches», pour justifier ce refus, explique l’article de Radio-Canada.

En septembre dernier, le Dr Arruda avait affirmé qu’il ne s’opposait pas à diffuser publiquement les recommandations quotidiennes qu’il émettait au cabinet du premier ministre, même s’il s’agissait de courriels, de tableaux, de notes, peu importe la forme.

François Legault avait cependant accusé une fin de non-recevoir à cette demande des partis d’opposition de rendre publics les avis quotidiens qu’il reçoit de la Direction de la santé publique. Il avait dit clairement non, «parce qu’en pratique, ça ne marche pas comme ça», avait-il argué.

Dans ses justifications, M. Legault avait indiqué que les recommandations du Dr Arruda se faisaient surtout à l’oral. Le premier ministre avait fait plutôt référence à la publication des comptes-rendus des délibérations menant aux décisions quotidiennes du gouvernement.

«La majeure partie des décisions ont été discutées. (...) Donc, ce sont des discussions, ça a lieu rapidement. Et on écoute les recommandations, on en débat, on en discute, mais jusqu’à présent on a réussi à s’entendre sur les mesures.»

Il avait toujours répété auparavant qu’il n’y avait pas de temps pour tenir des procès-verbaux.

Avec La Presse canadienne

À VOIR: les livraisons de Pfizer ralenties temporairement

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.