POLITIQUE
28/01/2020 07:36 EST

Achat de véhicules électriques: Ottawa envisage d'élargir le programme de rabais

Au 19 janvier, Transports Canada indique que plus de 134 millions $ de rabais ont déjà été accordés à 33 000 Canadiens.

Holly Hildreth via Getty Images

OTTAWA — Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, envisage d’élargir le programme de rabais du gouvernement pour les personnes qui achètent des véhicules électriques, qui se révèle plus populaire que prévu.

M. Garneau a lancé les paiements incitatifs en mai dernier, offrant jusqu’à 5000 $ de rabais sur le prix d’achat de véhicules électriques et hybrides neufs pour essayer de resserrer l’écart avec les modèles à essence similaires.

Ottawa a alloué 300 millions $ sur trois ans au programme, selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Au 19 janvier, Transports Canada indique que plus de 134 millions $ de rabais ont déjà été accordés à 33 000 Canadiens. À ce rythme, les fonds auront entièrement disparu avant la fin de cette année.

«Il est très encourageant de voir combien de personnes y songent et en viennent à acheter (des véhicules zéro émission)», a déclaré M. Garneau à l’extérieur de la Chambre des communes lundi après-midi.

Plus de 33 000 Canadiens ont obtenu des rabais allant de 2500 $ à 5000 $ lorsqu’ils ont acheté des véhicules électriques et hybrides admissibles après le lancement du programme le 1er mai.

Le cahier d’information remis à M. Garneau lors de sa reconduction au poste de ministre des Transports indique que les ventes globales de voitures électriques ont augmenté de 32 % depuis le début du programme le 1er mai, par rapport à la même période l’an dernier.

Dans l’ensemble, les véhicules électriques représentaient 3 % des ventes de voitures particulières en 2019, comparativement à 2 % en 2018.

C’est encore loin des objectifs que les libéraux fédéraux se sont fixés l’an dernier pour que les voitures électriques représentent 10 % de toutes les ventes de véhicules légers d’ici 2025, 30 % d’ici 2030 et 100 % d’ici 2040. Il s’agit d’une part importante des efforts du Canada pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les véhicules légers ayant été responsables de 12 % de toutes les émissions au Canada en 2017.

M. Garneau a souligné que sa lettre de mandat du premier ministre Justin Trudeau lui demandait d’en faire plus pour respecter ces objectifs. Il a affirmé qu’un élargissement du programme de rabais figurait parmi les solutions possibles, notamment pour inclure les voitures d’occasion.

«Je travaille certainement très fort dans cette direction», a-t-il déclaré, sans toutefois spéculer sur les détails d’un programme élargi. Il est probable que toute expansion serait incluse dans le prochain budget fédéral.

Cara Clairman, chef de la direction du groupe à but non lucratif Plug’n Drive, a indiqué qu’une étude réalisée en 2017 par son organisation avait révélé que le prix était le principal facteur de dissuasion pour les consommateurs lorsqu’il s’agissait d’acheter une voiture électrique.

Il y a des gens qui achètent des véhicules électriques sans (le programme de rabais), mais ça aide certainement.Cara Clairman

Les ventes de véhicules électriques au Canada sont toujours fortement concentrées au Québec et en Colombie-Britannique, qui offrent des rabais provinciaux en plus du rabais fédéral. Les conducteurs du Québec peuvent obtenir jusqu’à 8000 $ en plus du rabais fédéral, tandis les conducteurs en Colombie-Britannique se voient offrir jusqu’à 3000 $ par le gouvernement provincial.

À la fin de l’année dernière, Mobilité électrique Canada a signalé que 75 % de toutes les voitures électriques vendues au Canada avaient été achetées au Québec (46 %) et en Colombie-Britannique (29 %). Vingt pour cent des voitures ont été achetées en Ontario, ce qui signifie qu’il y a cinq pour cent des ventes dans les sept autres provinces.

À VOIR: luxe et voitures électriques au cœur du salon de l’automobile de Bruxelles