NOUVELLES
12/09/2020 10:30 EDT

Augmentation du nombre de patients «orphelins»: Dubé promet mieux

Le ministre de la Santé parle cependant de faire les choses «différemment».

FamVeld via Getty Images

QUÉBEC — Il y a 100 000 personnes de plus en attente d’un médecin de famille au Québec, mais le gouvernement Legault dit néanmoins qu’il fera «beaucoup mieux» que son engagement électoral pour réduire cette longue liste.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, parle cependant de faire les choses «différemment». Le quotidien Le Devoir rapportait vendredi que le nombre de patients en attente depuis plus de 12 mois d’obtenir un médecin de famille est passé de 221 000 à près 320 000 en un an, de février 2019 à mars 2020. L’arrivée de la pandémie a ensuite ralenti la prise en charge de ceux qu’on appelle les «patients orphelins».

Actuellement, la proportion de la population qui est prise en charge par un médecin de famille atteint 81,2 %, tandis que l’engagement de la Coalition avenir Québec (CAQ) était de 82 % et que les libéraux promettaient 85 %.

En conférence de presse vendredi au parlement, M. Dubé n’a plus suggéré de jumeler nécessairement chaque patient à un médecin, mais a mis l’accent sur un autre critère, soit de pouvoir voir un médecin dans un délai de 36 heures.

 «On a vu avec la pandémie qu’on est capables de faire les choses différemment. Ce qui est important, c’est que nos patients soient vus à l’intérieur de 36 heures.»

Il n’est plus question d’un seul médecin par patient. Cela pourrait aussi être une prise en charge par un «groupe de médecins», comme dans les Groupes de médecine familiale (GMF), selon ce qu’a laissé entendre le ministre. Il est en discussion avec la Fédération des médecins omnipraticiens (FMOQ), qui a d’ailleurs remis en question l’objectif du gouvernement.

M. Dubé a fait vaguement référence à un logiciel en cours d’élaboration qui se servirait des avancées récentes en télémédecine et qui utiliserait le GMF comme porte d’entrée.

«Je pense qu’on va avoir probablement beaucoup mieux d’ici la fin de notre mandat parce que justement on va tenir compte de ce qui est arrivé pendant la pandémie. (...) On ne se dirige pas vers une promesse brisée.»

Il y a un total de 6,6 millions de Québécois pris en charge actuellement par des médecins de familles, soit déjà 200 000 de plus qu’en 2018, a plaidé M. Dubé.

Pour sa part, la FMOQ fait valoir qu’il manque actuellement entre 800 et 1000 médecins de famille au Québec, ce qui par conséquent rend plus difficiles des gains dans la prise en charge de nouveaux patients.

À VOIR AUSSI: Le parascolaire reprendra en zone verte et jaune