POLITIQUE
25/02/2020 11:13 EST | Actualisé 25/02/2020 15:52 EST

Québec dévoile sa vision pour de nouvelles écoles rénovées... avec des matériaux québécois

Le bois et l'aluminium sont à l'honneur dans les images présentées par le ministère de l'Éducation.

Ministère de l'Éducation
Image tirée du guide «Une nouvelle génération d'écoles» du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.

Du bois d’ici, de l’aluminium d’ici, du bleu du Québec et de grandes fenêtres. Voilà les principaux critères qui serviront aux architectes des nouvelles écoles que Québec veut voir pousser au primaire et au secondaire.

Le premier ministre François Legault et le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge ont annoncé mardi la nouvelle allure et la nouvelle signature des agrandissements, rénovations et futures écoles du Québec.

Québec veut aussi plus de gymnases et d’aires de jeux afin d’inciter les jeunes à bouger et à dépenser leur énergie pour mieux se concentrer après. Ces futures écoles comprendront également plus d’aires communes pour socialiser.

 

“C’est un peu gênant de se dire que sur les 2400 écoles qu’on a au Québec, il y en a 1800, donc les trois quarts, qui sont en mauvais état, a déploré le premier ministre Legault. Comme société, on ne devrait pas être fier de ça. On ne peut pas d’un côté dire “l’éducation c’est notre priorité” et tout le monde fait des beaux discours mais, en même temps, on a les trois quarts de nos écoles qui sont en mauvais état. En plus, beaucoup d’enfants sont dans des roulottes ou dans des locaux temporaires, parce qu’on n’a pas ajouté assez d’espaces assez rapidement.”

“Plusieurs centaines” d’écoles sont concernées, selon lui.

Priorité sera donnée aux écoles qui manquent d’espace, qui sont surpeuplées et qui sont en mauvais état.

 

En images: 

Galerie photo Une nouvelle génération d'écoles Voyez les images

“D’abord, il y a une crise à gérer, il y a une crise à régler. Il y a des pénuries de locaux, c’est urgent. Il y a des écoles à Montréal où ça déborde vraiment; il y a même des écoles où il y a des fois deux ou trois dîners, des élèves qui dînent dans les rangées entre les casiers... c’est pas jojo! Il y a des endroits où on a fermé la bibliothèque, fermé le local d’art, fermé le local de musique. On manque de locaux”, a décrit le ministre Roberge.

“On va rénover celles qui sont dans un état vétuste, délabré, qui sont cotées D et E. Mais on a suffisamment d’ambition et suffisamment de ressources budgétaires pour ne pas laisser tomber les autres”, auxquelles on s’attaquera “rapidement” après, a assuré le ministre de l’Éducation.

Le gouvernement Legault avait déjà adopté un train de mesures en éducation avant celle-ci, notamment l’ajout de services aux enfants qui ont des difficultés d’apprentissage - ajout d’orthophonistes et autres spécialistes, ainsi que dépistage plus précoce des enfants ayant des difficultés - ajout de prématernelles 4 ans, ajout progressif d’une heure par jour pour les activités artistiques et sportives et l’aide aux devoirs.

Déjà, Québec a annoncé des travaux majeurs: construction de 20 écoles primaires et de 16 écoles secondaires, sans compter les autres projets d’agrandissement, de rénovation, a précisé le ministre Roberge.

 

Plus de détails:
» Guide sur la signature architecturale
» Feuillet technique Une nouvelle génération d’écoles
» Guide de planification immobilière