Le père Noël ne passera pas dans les centres commerciaux de Cadillac Fairview

Au Québec, le groupe est propriétaire du Carrefour Laval, des Promenades St-Bruno, des Galeries d'Anjou et de Fairview Pointe-Claire.

TORONTO — Le père Noël ne pourra pas se présenter dans les établissements d’un des plus grands exploitants de centres commerciaux du pays en raison de la pandémie de COVID-19.

Cadillac Fairview a annoncé vendredi avoir annulé les expériences en présentiel pour le bedonnant vieillard dans ses 19 centres commerciaux (voir la liste ici), qui comprennent le Carrefour Laval et les Galeries d’Anjou.

L’entreprise permettait toujours à ses visiteurs de placer une réservation pour causer avec le père Noël aussi récemment que jeudi, mais elle a décidé d’annuler le tout, convaincue par ses discussions avec des responsables du gouvernement et les résultats de sondages auprès des consommateurs.

Cadillac Fairview avait d’abord envisagé de limiter le nombre de visiteurs au père Noël à neuf à la fois, pendant un maximum de cinq minutes, et de faire respecter une stricte politique obligeant le port du couvre-visage et le nettoyage des installations après chaque visiteur.

Elle a plutôt choisi d’offrir trois séances uniques de 15 minutes pendant lesquelles le père Noël lira des contes pour les familles, sur le réseau social Facebook. Cadillac Fairview permettra en outre aux clients de s’organiser pour recevoir un appel vidéo du père Noël depuis le pôle Nord.

Ce changement dans les traditions survient alors que les autorités sanitaires du pays ont demandé aux gens de s’abstenir de sortir de la maison sauf pour avoir recours à des services essentiels. Selon les règles en vigueur dans les différentes provinces, le nombre de visiteurs dans les centres commerciaux est limité. Les consommateurs sont en outre invités à porter un couvre-visage et à respecter les règles de distanciation physique.