NOUVELLES
13/01/2021 18:17 EST

André Boisclair de nouveau visé par des accusations d'agression sexuelle

La porte-parole du DPCP, Audrey Roy-Cloutier, a confirmé sur les réseaux sociaux que M. Boisclair avait été arrêté et interrogé mercredi après-midi par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz
L'ancien chef du Parti québécois André Boisclair quitte le poste de police le vendredi 29 mai 2020 à Montréal. (photo d'archive)

MONTRÉAL — L’ancien chef du Parti québécois (PQ) André Boisclair a été arrêté une nouvelle fois pour faire face à une accusation d’agression sexuelle.

La porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Audrey Roy-Cloutier, a confirmé sur les réseaux sociaux que M. Boisclair avait été arrêté et interrogé mercredi après-midi par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

M. Boisclair a été libéré sous conditions et doit comparaître le 1er mars à Montréal.

Une ordonnance est en vigueur pour interdire la publication de tout renseignement qui permettrait d’identifier la victime, a ajouté Mme Roy-Cloutier.

Au printemps dernier, l’ancien politicien a été accusé d’agression sexuelle avec la participation d’une autre personne et d’agression sexuelle armée. Il avait plaidé non coupable.