NOUVELLES
08/03/2020 10:23 EDT

L'ancienne Montréalaise Kamala Harris donne son appui à Joe Biden

Dans une vidéo diffusée sur les médias sociaux dimanche matin, la sénatrice de la Californie, Kamala Harris, a indiqué qu’elle allait appuyer Joe Biden avec «beaucoup d’enthousiasme».

ASSOCIATED PRESS Photo/Julio Cortez
Kamala Harris (photo d'archives)

C’est maintenant au tour de Kamala Harris de donner son appui à l’ancien vice-président Joe Biden dans la course à l’investiture démocrate qui l’oppose au sénateur du Vermont Bernie Sanders.

Dans une vidéo diffusée sur les médias sociaux dimanche matin, la sénatrice de la Californie et ancienne Montréalaise, Kamala Harris a indiqué qu’elle allait appuyer Joe Biden avec «beaucoup d’enthousiasme», indiquant que les Américains avaient besoin d’un «leader qui se soucie vraiment des gens ».

Selon elle, Joe Biden est un homme qui a toujours eu «beaucoup de dignité», et elle a invité ses partisans à voter pour lui ainsi qu’à la rejoindre lundi soir à Détroit, ce qui laisse croire qu’elle sera au côté de l’ancien vice-président lors d’un rassemblement politique prévu dans la ville de l’automobile.

Le Michigan sera l’un des États où se dérouleront mardi des primaires.

Kamala Harris avait été l’une des premières à se lancer dans la course à l’investiture du Parti démocrate et malgré une percée fulgurante — elle était la favorite pendant une courte période — elle avait abandonné la course au mois de décembre dernier.

Pendant un moment, elle était considérée comme une étoile montante du Parti démocrate, notamment en raison de sa participation remarquée sur le comité chargé de faire la lumière sur les ingérences russes pendant la campagne électorale de 2016.

Kamala Harris se joint à plusieurs autres anciens candidats à l’investiture démocrate qui ont décidé récemment de soutenir la candidature de Joe Biden, dont Pete Buttigieg, Amy Klobuchar et Beto O’Rourke.

La sénatrice de la Californie a passé son adolescence à Montréal au milieu des années 1970.

À l’époque, sa mère, Shyamala Gopalan, est embauchée à titre de professeure à l’Université McGill et de chercheuse à l’Hôpital général juif de Montréal. Séparée de son mari, elle déménage au Québec et inscrit ses deux filles, Kamala et Maya, à l’école secondaire Westmount.

À VOIR AUSSI: Joe Biden, nouveau favori de la primaire démocrate, veut «rassembler tous les Américains»