NOUVELLES
09/11/2019 17:52 EST

L'Allemagne souligne le 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin

Des dirigeants allemands, polonais, hongrois, slovaques et tchèques ont assisté à une cérémonie qui s’est déroulée à la Bernauer Strasse, là où subsiste l’une des dernières parties du mur.

ASSOCIATED PRESS Photo/Markus Schreiber
Des gens ont déposé des fleurs dans les vestiges du mur de Berlin lors d'une cérémonie commémorative du 30e anniversaire de la chute du mur, sur le site de la Bernauer Strasse à Berlin, le samedi 9 novembre 2019.

L’Allemagne a célébré samedi le 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin, un moment-clé de l’effondrement des régimes communistes en Europe de l’Est.

Des dirigeants allemands, polonais, hongrois, slovaques et tchèques ont assisté à une cérémonie qui s’est déroulée à la Bernauer Strasse, là où subsiste l’une des dernières parties du mur. Ils ont déposé des roses dans des espaces laissés libres du célèbre «mur de la honte» qui a divisé la ville pendant 28 ans.

S’exprimant lors d’une cérémonie commémorative dans la petite chapelle de la Réconciliation située près du mur, la chancelière allemande Angela Merkel a rendu hommage à ceux qui ont été tués ou emprisonnés pour avoir tenté de fuir l’Allemagne de l’Est. Elle a rappelé que la lutte pour la liberté dans le monde n’était pas terminée.

Le mur de Berlin, mesdames et messieurs, appartient à l’histoire. Il nous enseigne qu’aucun mur érigé pour empêcher les gens de fuir ou de restreindre les libertés, quelle que soit sa hauteur ou sa largeur, ne pourra pas être abattu.Angela Merkel

La chancelière a rappelé que le 9 novembre demeurait une date lourde à porter pour l’histoire allemande. En effet, c’est un 9 novembre, en 1938, que s’est déroulée la triste «Nuit de Cristal», un pogrom anti-juif qui annonça la Shoah.

Axel Klausmeier, responsable du site commémoratif du mur de Berlin, a décrit les scènes de joie des Berlinois ce soir du 9 novembre 1989. Il a rendu hommage aux nombreux manifestants pacifiques qui avaient défilé dans les rues de nombreuses villes de l’Allemagne de l’Est et des pays voisins membres du Pacte de Varsovie, pour réclamer la liberté et la démocratie. Il a aussi salué les réformes lancées par le dirigeant soviétique de l’époque, Mikhaïl Gorbatchev.

Des installations lumineuses, des concerts et des débats publics étaient prévus dans toute la ville et dans d’autres régions d’Allemagne pour marquer la chute du mur. Un concert sera présenté à la célèbre porte de Brandebourg de Berlin.

À VOIR AUSSI: Trente ans après sa chute, que reste-t-il du mur de Berlin?