Vivre

Besoin d’un remontant? Ces aliments peuvent «booster» le moral

Parce que oui, notre assiette est l’énergie nécessaire à notre bon fonctionnement - et certains aliments participent à «booster» notre moral.

À peine passé le fameux lundi le plus déprimant de l’année (qui ne l’est pas vraiment), notre moral ne remonte toujours pas au top de sa forme et pour cause. Le manque de lumière, le froid, l’hiver... sont quelques-unes des causes de cette baisse de régime.

Si on commençait par bien se nourrir? Parce que oui, notre assiette est l’énergie nécessaire à notre bon fonctionnement - et certains aliments participent à «booster» notre moral.

Le HuffPost Québec a interviewé Isabelle Huot, nutritionniste et autrice de «Les menus Kilo solution, 8 semaines de recettes pour atteindre vos objectifs de manger sainement.»

Isabelle Huot
Isabelle Huot

Quand on parle d’aliments bons pour le moral, le terme se justifie-t-il?

«Sans attribuer de pouvoir curatif aux aliments (les aliments ne guérissent pas!), on sait que certains aliments peuvent affecter l’humeur en influençant les neurotransmetteurs en circulation, notamment la sérotonine, neurotransmetteur du bien-être. Les sources d’oméga-3 d’origine marine (poissons gras) sont de précieux alliés. Leur contenu en EPA (acide eicosapentaénoique) expliquerait son rôle comme modulateur d’humeur. Les suppléments qui apportent 1 g d’EPA par jour pourraient aussi alléger les symptômes de dépression légère.»

Attention, sous médication, on ne doit pas cesser la prise de médicament pour se concentrer sur les oméga-3, ce sont plutôt des compléments.

«Les produits céréaliers augmenteraient aussi la sérotonine en circulation, ce qui nous apaiserait. Les diètes faibles en glucides ne sont donc pas recommandées. Enfin, les taux sériques de vitamine D chez les personnes déprimées est plus faible. On ne comprend pas encore le rôle de la vitamine D à savoir si c’est parce qu’on s’expose moins au soleil (qui permet de synthétiser de la vitamine D) quand on a le moral à plat ou si la vitamine D joue effectivement un rôle protecteur. En attendant, assurons-nous de prendre 1000 UI de vitamine D par jour.»

Quels sont ces fameux aliments qui vont «booster» notre organisme?

«Pour optimiser sa santé, il faut s’assurer de n’avoir aucune déficience en vitamines et minéraux, ce qui pourraient occasionner des faiblesses et un manque d’énergie. (En cas de doute, faites un bilan sanguin.) Les protéines végétales sont en vogue plus que jamais, il faut prendre soin d’en manger suffisamment pour rencontrer ses besoins en protéines (environ 1 g/kg de poids). Les vitamines n’ont pas fait leur preuve, mieux vaut manger des aliments que prendre des suppléments.»

À quoi faut-il faire le plus attention en ces mois de janvier et février?

«La prise de vitamine D (souvent en supplément), la rencontre des besoins en protéines, fer et B12 chez les végétariens et végétaliens. Boire suffisamment même si on ressent moins la soif. Manger suffisamment de légumes même si l’abondance ne règne pas comme en été.»

Nachos PVT
Nachos PVT

En plein hiver, quelles sont tes recettes bonnes pour le moral?

- Saumon en croûte de sésame sur nouille de sarrasin

- Soupe repas aux lentilles corail et coco

- Tajine de pois chiches aux légumes racines

- Soupe Pho au poulet et légumes asiatique

- Poulet au safran et citron confit

Ton souper équilibré type?

«J’adore manger végé, donc un chili sans viande (avec tofu) et avocat; un sauté de pois chiches; une plaque au four de légumes racines et pois chiches, bref quand il y a des légumineuses je suis ravie.»

Poulet sauce hummus
Poulet sauce hummus

Manger sainement 7 jours sur 7, cela sous-entend quoi?

«Le plaisir doit faire partie de l’équation. Manger sainement des aliments qu’on n’apprécie pas ne fonctionnera pas. Il faut trouver le type d’alimentation qui nous convient tel que le flexitarisme méditerranéen pour certains, pour d’autres ça sera autre chose. Aussi, il faut se rappeler qu’il n’y a aucun aliment interdit. Que si on mange du yogourt en dessert toute la semaine, c’est bien correct de manger une crème brûlée sans culpabiliser le samedi soir !»