POLITIQUE
22/10/2019 00:36 EDT | Actualisé 22/10/2019 03:26 EDT

La soirée électorale donne un beau moment père-fils entre les Duceppe

Gilles Duceppe a eu une pensée pour sa mère, qui aurait été fière de l'élection de son petit-fils.

La Presse canadienne
Gilles Duceppe et Alexis Brunelle-Duceppe

La soirée électorale a donné lieu à un moment touchant sur les ondes de Radio-Canada, lundi soir.

L’ancien chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, était parmi les analystes invités par le diffuseur public pour commenter les résultats des élections. Le fils de M. Duceppe, Alexis Brunelle-Duceppe, était quant à lui candidat du Bloc dans la circonscription de Lac-Saint-Jean. 

Gilles Duceppe se faisait prudent lorsque les résultats montraient que son fils était en avance. Mais lorsque sa victoire a été confirmée, le père a pris la place de l’analyste et les émotions ont fait surface.

L’année avait bien mal commencé pour la famille Duceppe, qui a été affligée par un drame. La mère de Gilles Duceppe, Hélène Rowley Hotte, est décédée d’hypothermie après s’être retrouvée coincée à l’extérieur de la résidence où elle demeurait.

«Je vais vous dire quelque chose que je n’ai pas dit à Alexis. J’ai vu ma mère quelques heures avant qu’elle décède. [...] Ce serait sa fête demain et elle aurait 94 ans. J’avais dit à maman: “Alexis va se présenter et quand il sera assermenté, tu viens avec moi là-bas”. Je ne lui ai jamais dit. Je ne voulais pas lui mettre de pression. Mais je lui dis parce qu’il doit m’entendre là-bas», a lancé celui qui a été député de la circonscription de Laurier-Sainte-Marie pendant 21 ans.

Quelques minutes plus tard, grâce à la magie de la télévision en direct, nous avons pu voir Gilles Duceppe féliciter son fils pour son élection. 

«Bravo mon gars! Il venait de dire que tu es mon fils. J’étais le fils de Jean Duceppe (NDLR: un grand comédien québécois) qui est devenu mon père. Maintenant, on va m’appeler le père d’Alexis Brunelle-Duceppe», a-t-il affirmé.

Alexis Brunelle-Duceppe a lancé trois «je t’aime» bien sentis à son père et lui a donné quelques mots d’encouragement avant de quitter les ondes.

 «Là, il faut que tu finisses la soirée!» lui a rappelé son fils qui vit à Alma depuis deux ans.

Alexis Brunelle-Duceppe était loin d’être le favori dans son comté au début des élections. Il a attribué sa victoire à l’équipe qu’il a réussi à mobiliser sur le terrain.

Gageons qu’il a aussi utilisé un ou deux conseils de son père pour le mener à son élection.

À voir également: