NOUVELLES
06/09/2019 16:20 EDT | Actualisé 06/09/2019 17:01 EDT

Des nouveaux véhicules munis d'une alerte pour éviter d'oublier bébé

Cette année, 39 enfants sont morts aux États-Unis après avoir été oubliés dans une voiture par une journée chaude.

T. Pleydell via Getty Images

DÉTROIT – Dès 2025, tous les véhicules neufs vendus aux États-Unis seront munis d’alertes électroniques qui rappelleront au conducteur de vérifier à l’arrière pour s’assurer qu’un enfant ne s’y trouve pas. Une vingtaine de constructeurs automobiles, représentant 98% des véhicules neufs vendus, ont accepté d’installer un tel dispositif pour tenter d’enrayer ces tragiques oublis mortels.

Cette année, 39 enfants sont morts aux États-Unis après avoir été oubliés dans une voiture par une journée chaude. Le groupe de défense Kids and Cars affirme qu’un nombre record de 54 enfants ont été tués l’an dernier.

Les nouveaux dispositifs rappelleront au conducteur avec des alarmes visuelles et auditives de vérifier la banquette arrière chaque fois qu’il éteint le moteur du véhicule.

«Les constructeurs automobiles ont étudié différentes façons de s’attaquer à ce problème de sécurité, et cet engagement souligne à quel point les innovations et la prise de conscience peuvent aider les enfants en ce moment», affirme David Schwietert, PDG par intérim de l’Alliance of Automobile Manufacturers, un regroupement commercial comprenant une douzaine de compagnies automobiles. Les membres de Global Automakers, une association de fabricants située à l’extérieur des États-Unis, participent aussi à cette initiative.

 

Les fabricants d’automobiles soulignent que cet engagement volontaire de leur part accélérera le processus d’installation de ces dispositifs dans les voitures, puisque la mise en place d’une réglementation gouvernementale pourrait prendre entre quatre et huit ans.

Tesla est la seule à ne pas avoir emboîté le pas, mais la compagnie ne fait partie d’aucune de ces associations.

Plusieurs constructeurs automobiles offrent déjà ce dispositif. General Motors, par exemple, a inclus ce genre d’alerte dans tous ses modèles de berlines quatre portes, de camions et de VUS 2019. Le système lance une alarme si les portes arrière ont été ouvertes avant d’entamer la route. Hyundai s’est déjà engagée à installer un système similaire dans tous ses véhicules d’ici 2022.

Une loi américaine

L’alliance automobile précise que cet engagement est un minimum, et que cela n’empêche pas les fabricants automobiles de développer des solutions plus sophistiquées. 

Un projet de loi qui obligerait de telles alertes dans les voitures est présentement à l’étude aux États-Unis.

Deux démocrates qui cautionnent ce projet de loi, Frank Pallone Jr, du New Jersey, et Jan Schakowsky, de l’Illinois, croient que cette solution est un pas dans la bonne direction. Ils ajoutent toutefois que l’histoire a démontré que les engagements volontaires ne mènent pas nécessairement à des actions concrètes.

Kids and Cars croit de son côté que cet engagement de la part de l’industrie automobile est une façon d’éviter qu’une loi avec des mesures contraignantes ne soit adoptée à ce sujet.

Le groupe ajoute qu’une telle alerte, qui retentirait chaque fois que le moteur serait éteint, ne permettrait pas de prévenir près du tiers des morts causées par la chaleur dans les autos, c’est-à-dire lorsque les enfants montent dans une voiture tout seuls et se retrouvent coincés à l’intérieur.

«Pour qu’un système soit efficace, il doit pouvoir détecter la présence d’un passager sur la banquette arrière, et non pas seulement avertir que quelqu’un pourrait s’y trouver», a précisé le groupe dans un communiqué.

Cet article de Associated Press a été traduit de l’anglais par le HuffPost Québec.

À VOIR AUSSI: Le vapotage pourrait nuire à la fertilité des femmes