NOUVELLES
09/07/2020 15:24 EDT | Actualisé 11/07/2020 13:17 EDT

Alerte AMBER pour retrouver deux enfants de Lévis

Les policiers sont à la recherche de deux filles de 6 et 11 ans ainsi que de leur père, Martin Carpentier.

The Canadian Press Images

Une alerte AMBER a été lancée afin de retrouver des enfants de la région de Lévis. Elles auraient été enlevées ce mercredi 8 juillet à 20h et les autorités soupçonnent le père d’être à l’origine du crime.

La plus jeune a 6 ans, mesure 0,91 m (3’). Au moment de sa disparition, elle portait un chandail rose, des boucles d’oreilles en forme de coeur argent et du vernis à ongle rouge.

Son aînée, 11 ans, mesure 1,57 m (5’2’’). Elle porterait une casquette blanche et des sandales Nike blanches.

Le père Martin Carpentier est âgé de 44 ans et mesure 1,78 m (5’10’’). Il porterait un t-shirt gris et des jeans, possiblement des lunettes.

Toute personne les apercevant ou détenant des informations à leur sujet est priée de contacter le 911.

Impliqués dans un accident

Les fillettes ont été vues pour la dernière fois mercredi vers 20 h 30, à Lévis, en compagnie de leur père. Les trois auraient été impliqués dans une sortie de route survenue un peu plus tard sur l’autoroute 20 est, dans le secteur de Saint-Apollinaire, près de Québec. Ils se trouvaient dans un véhicule de marque Volkswagen Passat 2008 qui aurait effectué des tonneaux.

“Lors de l’arrivée des services d’urgence, le véhicule était inoccupé et ces personnes manquent toujours à l’appel”, a expliqué la sergente Audrey-Anne Bilodeau, de la Sûreté du Québec (SQ), au cours d’un entretien téléphonique.

Des recherches ont été effectuées dans le secteur boisé de l’incident, notamment avec l’hélicoptère de la SQ.

En soirée jeudi, la SQ a dit croire que le trio se trouvait encore dans la région de Saint-Apollinaire. La police a lancé un appel à l’aide aux habitants du secteur en leur demandant d’inspecter leur propriété, y compris les remises, les chalets et les terres à bois.

Les autorités ignoraient toujours le motif entourant la disparition des deux fillettes. Des témoins et des membres de la famille ont été rencontrés.

“On ignore les motivations de cette personne (du père), a dit Mme Bilodeau. Est-ce qu’ils ont été blessés lors de l’incident et se sont rendus dans un lieu qui est inconnu? Les enquêteurs font des vérifications.”

Par l’entremise d’une publication sur les réseaux sociaux, une femme qui s’identifiait comme la mère des deux fillettes avait indiqué qu’il fallait “retrouver mes filles et leur papa”.

Lorsque vient le temps de déclencher une alerte Amber, les autorités doivent avoir des motifs raisonnables de croire qu’un enfant a été enlevé et qu’il risque “de subir des lésions corporelles graves ou qu’il est en danger de mort”.

Avec La Presse canadienne