NOUVELLES
29/12/2020 20:49 EST

Alberta: un déversement de 400 000 litres d'eau salée de production le jour de Noël

Le déversement a été signalé par un propriétaire foncier vendredi, vers 14 h, a indiqué en entrevue le vice-président de la production d’ARC Resources, Sean Calder.

Michael Interisano / Design Pics via Getty Images
Tuyaux de forage près de Drayton Valley, en Alberta (photo d'illustration)

CALGARY — De l’eau contaminée qui s’est échappée d’un oléoduc le jour de Noël a coulé dans la rivière Saskatchewan Nord, mais n’a eu aucun impact détectable sur celle-ci, a déclaré mardi un porte-parole du producteur de pétrole et de gaz ARC Resources.

Le déversement a été signalé par un propriétaire foncier vendredi, vers 14 h, a indiqué en entrevue le vice-président de la production d’ARC, Sean Calder.

«Nous avons eu des gars sur place en une heure environ, puis le pipeline a été fermé à 16 h, je crois», a-t-il dit.

M. Calder a affirmé que l’eau de production qui fuyait s’est écoulée dans un ruisseau sans nom, puis dans la rivière Saskatchewan Nord, une voie navigable principale alimentée par des glaciers qui coule vers l’est à travers Edmonton et dans le centre de la Saskatchewan, où elle rejoint la rivière Saskatchewan Sud et se jette finalement dans la baie d’Hudson.

«Tous nos tests à ce jour montrent qu’il n’y a aucun impact sur la Saskatchewan Nord», a déclaré M. Calder. «Nous l’avons échantillonnée dès notre arrivée et il n’y a aucun signe d’impact (dans la rivière), ni sur la faune pour le moment.»

L’organisme de réglementation du secteur de l’énergie en Alberta (AER) a indiqué sur son site web que le déversement était estimé à environ 400 mètres cubes (400 000 litres ou 2500 barils) d’eau de production salée.

Il s’agit de l’eau qui est séparée en surface du pétrole et du gaz naturel d’un puits. Elle est souvent contaminée par du sel ou d’autres substances.

L’organisme de réglementation a précisé que le déversement signalé le jour de Noël avait eu lieu près de Drayton Valley, une communauté située à environ 130 kilomètres au sud-ouest d’Edmonton.

Il souligne que la conduite a été isolée et que le nettoyage est en cours par l’entreprise et ses consultants en environnement.

La porte-parole de l’AER, Cara Tobin, a confirmé mardi qu’aucun contaminant du déversement n’avait été identifié dans la Saskatchewan Nord, qui, selon elle, se trouve à environ 12 kilomètres du site du déversement du pipeline.

On croyait que le ruisseau sans nom n’abritait pas de poissons, mais certains y ont été aperçus, ce qui signifie que l’entreprise doit en faire plus pour atténuer les effets du déversement, a-t-elle ajouté. Elle a indiqué que le personnel de l’organisme de réglementation était sur place et continuait de travailler avec l’entreprise.