POLITIQUE
22/08/2019 09:12 EDT

Québec bonifie l'aide alimentaire pour 134 écoles primaires et secondaires

Des enfants défavorisés qui allaient être privés de cette aide alimentaire, en raison entre autres de l'embourgeoisement de leur quartier, pourront finalement y avoir droit.

LightFieldStudios via Getty Images

Une somme supplémentaire de plus de 1,27 million $ est accordée à 81 écoles secondaires et à 53 écoles primaires du Québec afin que l’aide alimentaire qui a été donnée à leurs élèves lors de la dernière année scolaire soit distribuée de nouveau lors de la prochaine année.

Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, explique dans un communiqué que cette somme vise à assurer une transition harmonieuse après l’actualisation des indices de défavorisation avec les données du recensement canadien de 2016. À la suite de cette mise à jour, la première en dix ans, un écart important a été observé entre les données, ce qui a entraîné des variations dans le calcul des allocations budgétaires accordées aux commissions scolaires et destinées aux milieux défavorisés, dont l’aide alimentaire.

Cette bonification de plus de 1,27 million $ donnera aussi au gouvernement du Québec la flexibilité nécessaire pour étudier la possibilité de revoir le mode d’attribution du financement destiné à l’aide alimentaire accordé au réseau scolaire public.

Dans la répartition des allocations supplémentaires, c’est la Commission scolaire de Montréal (CSDM) qui obtient la part du lion, avec une somme de 608 550 $. Elle est suivie de trois autres commissions scolaires présentes sur l’île de Montréal: Marguerite-Bourgeoys (192 311 $), de la Pointe-de-l’Île (132 384 $) et English Montreal (102 033 $).

Le ministre Roberge fait partie de ceux qui croient qu’un élève qui déjeune le matin a de meilleures chances de réussir. À son avis, l’aide alimentaire offerte dans les écoles est essentielle au bien-être et à la réussite des élèves, particulièrement des plus vulnérables.