NOUVELLES
15/04/2020 20:50 EDT

Une aide de 50 000 $ pour les PME de Montréal

Toute PME ayant dû fermer ses portes ou qui tente de poursuivre ses activités malgré la crise aura droit à une aide si elle a des difficultés à payer ses frais fixes.

THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes
La mairesse de Montréal, Valérie Plante (photo d'archives)

MONTRÉAL — Les petites et moyennes entreprises montréalaises auront accès dès maintenant à un fonds d’aide de 40 millions $ pour se maintenir à flot en attendant la fin de la crise sanitaire de la COVID-19.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, et le responsable du développement économique et du commerce au comité exécutif de la Ville de Montréal, Luc Rabouin, ont précisé mercredi les détails du programme de prêts d’une valeur maximale de 50 000 $.

Toute PME ayant dû fermer ses portes ou qui tente de poursuivre ses activités malgré la crise aura droit à une aide si elle a des difficultés à payer ses frais fixes.

Luc Rabouin a souligné qu’un minimum de 800 entreprises vont bénéficier du programme si toutes les demandes obtiennent le montant maximal.

«Toutes les entreprises, incluant les entreprises d’économie sociale et les coopératives qui ont un volet d’activités marchandes, sont admissibles et peuvent se prévaloir du programme», a précisé celui qui est également maire de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal.

À VOIR: La mise au point de la Ville de Montréal

En réponse aux questions des journalistes, il a confirmé que les prêts seront accordés selon la formule premier arrivé, premier servi.

Les prêts seront assortis d’un taux d’intérêt de 3 %, mais les PME auront droit à un moratoire de six mois, durant lequel les intérêts seront payés par la Ville de Montréal et non reportés à la fin du remboursement.

Ce programme a été annoncé le 3 avril par le gouvernement du Québec, mais la part montréalaise du fonds sera gérée par le Réseau PME Montréal. Québec avait promis 150 millions $ d’aide aux PME pour renflouer «le fonds de roulement des entreprises dont la situation financière est précaire».

Afin d’accélérer l’acheminement de l’aide aux entreprises, Montréal prend l’initiative de débloquer immédiatement les fonds de 40 millions $ à même ses coffres en attendant de recevoir le montant équivalent de Québec.

D’autres mesures en place

Valérie Plante a également rappelé que plusieurs mesures de soutien aux entreprises de la métropole ont déjà été déployées depuis que l’urgence sanitaire a entraîné avec elle une crise économique.

Il y a environ un mois, le 19 mars, l’administration municipale avait annoncé le report du deuxième versement des taxes municipales au 2 juillet; un moratoire de six mois sur le remboursement des prêts contractés auprès du fonds PME MTL; et un fonds d’aide de 5 millions $ dédié aux «industries créatives et culturelles, du commerce de proximité et du tourisme».

De plus, selon la mairesse Plante, quelque 2000 demandes d’accompagnement auraient été reçues par la ligne téléphonique d’information réservée aux entrepreneurs qui ont besoin de conseils en cette période difficile.

Bixi et corridors piétonniers

En guise d’introduction à sa conférence de presse, la mairesse a tenu à remercier et à féliciter les Montréalais pour avoir suivi «à la lettre les recommandations de la santé publique».

Valérie Plante a conclu que le projet pilote de corridor sanitaire visant à élargir l’espace piétonnier sur l’avenue du Mont-Royal a été bien accueilli et bien respecté.

Elle a prévenu que d’autres annonces devraient venir dans les prochains jours pour ajouter de tels corridors sur d’autres artères commerciales.

Les vélos en libre-service Bixi sont également de retour depuis mercredi. On précise cependant que ces moyens de transport actif, tout comme les autres moyens de transport, doivent être utilisés uniquement pour des déplacements essentiels.

À VOIR AUSSI: Trudeau et Scheer se défendent d’avoir défié les règles