NOUVELLES
31/07/2019 14:45 EDT

L'administration Trump permettra l'importation de médicaments du Canada

La réduction du prix des médicaments sur ordonnance est l'une des priorités de la campagne de réélection de Donald Trump.

artisteer via Getty Images

WASHINGTON — L’administration Trump a annoncé mercredi qu’elle mettrait en place un système qui permettra aux Américains d’importer légalement des médicaments d’ordonnance moins chers du Canada.

Le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux, Alex Azar, en a fait l’annonce mercredi matin. Les administrations précédentes s’étaient rangées du côté de l’industrie en matière d’importation. Celle-ci affirmait que les patients risquaient ainsi de recevoir des médicaments contrefaits ou modifiés.

M. Azar, un ancien dirigeant de l’industrie pharmaceutique, a indiqué que les patients américains pourraient importer des médicaments de manière sécuritaire et efficace, avec la surveillance de la Food and Drug Administration (FDA). La proposition de l’administration Trump permettrait aux États, aux grossistes et aux pharmaciens d’obtenir l’approbation de la FDA pour importer certains médicaments déjà disponibles au pays.

On ignore pour l’instant à quel moment les consommateurs pourront voir des résultats.

Une promesse électorale

Au cours de sa campagne de réélection, M. Trump a fait de la réduction du prix des médicaments sur ordonnance l’une de ses priorités. En tant que candidat, il a dit souhaiter autoriser les Américains à importer des médicaments sur ordonnance, et il a récemment soutenu une loi de la Floride permettant aux résidants de l’État d’accéder aux médicaments en provenance du Canada. M. Trump est également en faveur d’une législation bipartite au Sénat qui limiterait les cotisations pour les médicaments des personnes sous le régime public Medicare et obligerait les fabricants de médicaments à payer les remises du gouvernement si le coût de leurs médicaments augmente plus vite que l’inflation.

Les prix des médicaments sont plus bas dans les autres pays économiquement avancés, car les gouvernements jouent un rôle de premier plan dans la fixation des prix. Mais aux États-Unis, Medicare n’est pas autorisé à négocier avec les sociétés pharmaceutiques.

Certains experts se sont montrés sceptiques face à l’autorisation des importations en provenance du Canada, en partie parce qu’ils s’interrogent quant à la capacité des fournisseurs canadiens de répondre aux demandes du marché beaucoup plus vaste des États-Unis.

Mais les groupes de consommateurs appuient fortement cette idée, arguant que cela ferait pression sur les fabricants de médicaments américains pour qu’ils réduisent leurs prix. Ils soulignent également que l’industrie pharmaceutique est une entreprise mondiale et que de nombreux ingrédients des médicaments vendus aux États-Unis sont fabriqués à l’étranger.

L’AARP — l’association américaine des personnes retraitées — avait beaucoup insisté sur le plan de la Floride, affirmant qu’il était possible d’importer en toute sécurité des médicaments moins coûteux et tout aussi efficaces, ce qui favoriserait la concurrence.

À VOIR AUSSI: La prise de certains médicaments pourrait augmenter les risques de démence.