BIEN-ÊTRE
03/10/2019 16:45 EDT | Actualisé 04/10/2019 11:43 EDT

Condom : comment choisir le bon?

Une sexologue répond à nos questions.

freie-kreation via Getty Images

Vous achetez la même marque de condoms depuis que votre mère vous en a glissé un en douce vers vos 16 ans… Mais vous ne savez pas trop pourquoi? Pour maximiser le plaisir (et la protection), la sexologue Véronique Jodoin nous dit tout sur le rayon capotes.

Parmi les condoms classiques - de taille normale, lubrifiés, et sans fla fla - comment déterminer si une marque est meilleure qu’une autre?

«Tous les condoms qui sont vendus sur le marché [se valent]. Ils doivent répondre aux prescriptions minimales de performance des condoms masculins établies par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et l’UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population) et qui se nomment ISO4074. Ce qui veut dire que tous les condoms sur le marché doivent passer une batterie de tests et répondre à des exigences de conception, de performance, d’emballage.

Donc, il n’y en a pas de meilleurs, mais comme tous les goûts sont dans la nature, il y a plusieurs variétés pour répondre aux différents goûts de la population. C’est donc pourquoi il faut en essayer parfois plus d’une sorte pour savoir laquelle nous convient le mieux.»

Le condom le plus mince au monde

L’entreprise japonaise Sagami a commercialisé le préservatif le plus mince au monde en 2013. Son épaisseur : 0,01 millimètre. Il est fait de polyuréthane, convenant aux personnes allergiques au latex, mais n’est cependant pas commercialisé au Canada.

On sait qu’il y a les condoms taille «normale» et les «XL» ou autrement dit «Magnum». Y a-t-il d’autres tailles sur les tablettes? Et est-ce qu’il y a, parmi les condoms de taille «normale», des variations de taille?

«Le condom régulier aura une largeur de 52-53mm de diamètre tandis que le condom XL aura une largeur de 56mm de diamètre. Cependant, il existe beaucoup d’autres tailles vendues par la majorité des fabricants. S’ils sont parfois difficiles à trouver en magasin, il est possible de les commander en ligne et même sur mesure.

Par exemple, le site condomz.fr présente plus de 900 produits classés selon la taille allant de XS à XXL. Il y en a donc pour tous.

Et pour savoir si un condom est à la bonne taille, il doit épouser la forme du pénis et être confortable. S’il est trop grand, il risque de glisser et ainsi perdre son efficacité et s’il est trop serré, il peut aussi causer beaucoup d’inconfort.»

Micro variations

D’une marque à l’autre, la taille et l’épaisseur du condom peuvent varier de quelques micromètres (0,001 mm) et influer sur le degré de sensibilité lors du coït.

L’important est de s’assurer qu’il ne soit pas trop grand et glisse pendant les ébats, ni vraiment trop petit pour ne pas qu’il déchire. Comme les condoms sont très extensibles, les modèles «normaux» conviennent à la plupart des hommes.

Si vous êtes du genre très précis, sachez que le Condom Depot Learning Center liste toutes les tailles exactes des préservatifs de marques populaires.

belchonock via Getty Images

Les condoms sont toujours plus minces si on en croit les publicités. Est-ce que ça devient donc plus dangereux qu’ils brisent?

«Non, ils ne sont pas moins résistants, car comme mentionné précédemment, tous les condoms sont testés en laboratoire pour assurer leur efficacité et ainsi la sécurité des utilisateurs.

Les publicités mettent beaucoup l’accent sur la minceur des condoms pour encourager les utilisateurs plus réfractaires à se protéger parce que la perte de sensibilité est certainement la raison principale pour laquelle beaucoup d’hommes refusent d’en porter.»

Selon le lubrifiant qu’on emploie, faut-il changer de type de condom?

«Oui. Encore beaucoup de gens croient que le lubrifiant au silicone ne peut être utilisé avec les condoms en latex, mais c’est faux. Les lubrifiants à base d’eau ainsi que ceux à base de silicone sont compatibles avec les condoms en latex et en matériaux synthétiques (polyisoprène ou polyuréthane).

Pour les condoms véganes qui sont faits de matières naturelles et sans caséine (protéine de lait qui sert à donner de la souplesse au condom), le lubrifiant à base d’eau est celui qui doit être utilisé.»

 

diego_cervo via Getty Images

Y a-t-il une chose qu’on a tendance à négliger en achetant nos condoms?

«C’est bon de prendre en compte l’utilisation qu’on souhaite en faire. Par exemple, pour le sexe oral, les condoms à saveur ou non-lubrifiés sont recommandés. Le lubrifiant régulier qui n’est pas à saveur a plutôt mauvais goût.

Pour la pénétration vaginale, le condom lubrifié est conseillé. C’est aussi possible de prendre le condom avec spermicide qui a pour but de renforcer la barrière contre les spermatozoïdes. Cependant, il peut aussi être plus irritant au niveau de la muqueuse vaginale et anale.

Enfin, les condoms plus épais et très bien lubrifiés sont recommandés pour la pratique du sexe anal afin de diminuer les risques d’irritation et de déchirure. Il est même suggéré de faire l’achat d’un lubrifiant en extra pour plus de confort.»

Le conseil écolo

Ne jetez pas les condoms dans la toilette, mais bien dans la poubelle. Ils ne sont pas biodégradables!

À voir aussi :
Galerie photo 11 mythes sur le sexe qui vous compliquent la vie Voyez les images