DIVERTISSEMENT
11/09/2019 10:28 EDT | Actualisé 11/09/2019 10:34 EDT

25 ans de «Friends»: une visite de l'expo éphémère à New York

De la litière pour chats «Smelly Cat» à la dinde dans laquelle Monica a coincé sa tête un fameux jour de Thanksgiving, tout est là.

Dans le quartier de SoHo, un espace éphémère propose aux fans de s’immerger dans l’univers de la série culte dont l’épisode pilote (The One Where It All Began) a été diffusé il y a 25 ans, le 22 septembre 1994.

De la litière pour chats «Smelly Cat» à la guitare de Phoebe (Lisa Kudrow), en passant par la blouse du Dr Drake Ramoray portée par Joey (Matt LeBlanc) dans le soap Days of Our Lives, et la dinde dans laquelle Monica (Courteney Cox) a coincé sa tête un fameux jour de Thanksgiving, tout est là. Le «pop-up store» qui vient d’ouvrir ses portes au 76 Mercer Street, au cœur de Manhattan, est un véritable musée à la gloire de Friends.

La création de Marta Kauffman et David Crane, qui a connu 10 saisons de 1994 à 2004, continue de séduire un public toujours plus large

Le temps des souvenirs

«Quasiment toute l’histoire de la série se trouve entre ces murs. Ça me rappelle énormément de souvenirs», confie au HuffPost Québec James Michael Tyler, l’interprète de Gunther. Présent lors de l’ouverture du «pop-up» dédié à Friends, le serveur discret du Central Perk, secrètement amoureux de Rachel (Jennifer Aniston), a ressenti de vives émotions, en étant ainsi replongé des années en arrière. «Ça fait vraiment bizarre de voir sous verre tous ces accessoires que j’avais l’habitude de voir sur le plateau. Il y a même Hugsy (le pingouin préféré de Joey). Vous vous souvenez de lui?!»

Malik Cocherel/HuffPost Québec
James Michael Tyler et Maggie Wheeler étaient présents au lancement de l'exposition éphémère dont les billets sont déjà tous écoulés.

Certains accessoires fournis par les studios Warner Bros., comme la (longue) lettre de réconciliation écrite par Rachel à Ross (David Schwimmer), l’invitation au mariage de Chandler (Matthew Perry) et Monica ou la cassette VHS du film érotique Buffay The Vampire Layer (tourné par la sœur jumelle de Phoebe, Ursula) nous rappellent à quelle point la production de Friends avait le souci du détail. Certains décors mythiques ont aussi été méticuleusement reconstitués pour l’occasion, tel l’incontournable Central Perk, le café favori des «Friends», avec son mythique canapé orange.

Malik Cocherel/HuffPost Québec
Les accessoires les plus insolites ne manquent pas de rappeler de bons souvenirs aux fans.

Une ex au rire inoubliable

«Je me sens un peu comme à la maison quand je m’assois sur ce canapé. Il a une importance particulière pour moi, car c’est sur ce canapé que j’ai tourné ma première scène dans la série avec Matthew Perry», se souvient, émue, Maggie Wheeler. Également invitée à inaugurer le «pop-up» de Friends, l’interprète de Janice, l’ex-petite amie de Chandler, a marqué l’histoire de la série avec son rire nasillard emprunté tant à Flipper le dauphin qu’à Woody Woodpecker.

«Les fans se sont beaucoup attachés à Janice. Même si elle ne faisait pas, à proprement parler, partie de la bande d’amis, elle trouvait toujours un moyen de s’incruster avec eux», explique au HuffPost Québec l’actrice qui n’a jamais auditionné pour le rôle de Monica, contrairement à ce qu’on peut lire un peu partout. «Je sais que c’est écrit sur ma page Wikipédia. Je ne sais pas d’où ça vient, mais c’est totalement faux», tient-elle à rappeler.

Malik Cocherel/HuffPost Québec
«Could I be wearing any more clothes?» - Joey

25 ans après le premier «Oh… my… God!» poussé par Janice et l’entrée fracassante de Rachel, en robe de mariée, au Central Perk, le «pop-up store» de Friends revisite l’univers de la série culte du milieu des années 90 à l’ère d’Instagram.

Les fans peuvent se photographier un parapluie à la main devant une (fausse) fontaine pour recréer la fameuse séquence du générique de la sitcom, ou devant la porte de l’appartement de Monica et Rachel. Sans oublier les fameux fauteuils en cuir noir inclinables sur lesquels on peut s’étendre de tout son long dans une réplique grandeur nature du salon de Joey et Chandler.

Une série toujours aussi populaire

Malheureusement, tout le monde n’aura pas la chance de vivre cette expérience immersive. Tous les billets pour l’événement, qui fermera ses portes le 6 octobre, se sont écoulés en quelques jours.

De fait, 15 ans après la diffusion de son dernier épisode (The One Where They Say Goodbye), Friends est toujours aussi populaire. La création de Marta Kauffman et David Crane, qui a connu 10 saisons de 1994 à 2004, continue de séduire un public toujours plus large, les abonnés de Netflix ayant succédé aux téléspectateurs de la première heure.

«J’ai rencontré une femme hier qui devait avoir entre 25 et 26 ans, témoigne James Michael Tyler. Elle m’a dit: “Friends était la série préférée de ma grand-mère et la série préférée de ma mère. Aujourd’hui, c’est ma série préférée et je la fait découvrir à mes propres enfants!”»

Alors que la nouvelle plateforme HBO Max s’apprête à prendre le relais de Netflix, pour diffuser en 2020 les aventures de Rachel, Ross, Monica, Chandler, Phoebe et Joey, la belle histoire d’amour entre la sitcom et le public n’est sans doute pas prête de prendre fin. Et ce même si on a accusé Friends d’à peu près tous les maux: homophobie, grossophobie, sexisme ou racisme…

Une réunion qui se fait attendre

«Cette série a rendu tellement de gens heureux. Je ne vois pas pourquoi ça s’arrêterait aujourd’hui», défend Maggie Wheeler. «Beaucoup de fans me disent qu’ils se mettent au lit tous les soirs avec Friends. C’est une série a aidé pas mal de monde à surmonter des épreuves, que ce soit un divorce ou une maladie. Il y a tellement de gens qui m’ont dit que Friends leur avait sauvé la vie.»

Pour prendre la mesure de cette popularité toujours aussi forte, il suffit de se rendre dans le quartier de West Village, à quelques blocs seulement du «pop-up store». Au croisement de Grove Street et Bedford Street, de nombreux fans défilent encore tous les jours devant la façade de l’immeuble des «Friends» (même si toutes les scènes d’appartement de la série ont été tournées en studio à Los Angeles).

Malik Cocherel/HuffPost Québec
L'appartement de «Friends», dans West Village, à New York (Malik Cocherel/HuffPost Québec)

Si le succès ne se dément pas, la question d’une éventuelle réunion de la joyeuse bande de colocataires revient régulièrement sur la table. En juin dernier, Jennifer Aniston a confié à Ellen DeGeneres qu’elle serait partante pour un tel projet. Mais la perspective d’organiser ces retrouvailles au petit écran est loin de faire l’unanimité parmi les principaux intéressés. Comme l’a encore rappelé récemment Matt LeBlanc, tout le monde n’a pas forcément envie de voir Joey passer une coloscopie.

Un avis que semble partager James Michael Tyler.

«Je pense que la série a connu une belle fin, dit-il. Je trouve qu’on a clôturé l’histoire de ces personnages de la meilleure des façons. Mais pourquoi pas faire une nouvelle série avec leurs enfants? Ça pourrait être une bonne idée.»

À VOIR AUSSI: Jennifer Aniston aimerait revenir à l’époque de Friends