DIVERTISSEMENT
17/01/2020 07:13 EST | Actualisé 17/01/2020 07:16 EST

«1res fois»: Véronique Cloutier persiste et émeut profondément Martin Matte

«Ça me tue, je ne peux pas ne pas brailler à ça...»

Radio-Canada

Véronique Cloutier a réussi à percer la carapace de Martin Matte, ce jeudi 16 janvier, sur le plateau de l’émission 1res fois.

Dans la première moitié de l’émission, l’humoriste a navigué à travers ses souvenirs avec le (faux) détachement qu’on lui connaît, taquinant même une Marilou beaucoup plus émotive à ses côtés.

Mais tout cela a changé lorsqu’il fut question de son frère Christian, qui vit avec un traumatisme crânien depuis qu’il a été victime d’un accident de voiture à l’âge de 17 ans, et de la Fondation Martin-Matte, que l’humoriste a créé pour aider les personnes vivant avec un tel traumatisme ou une déficience physique et leurs proches.

Le tout a commencé lorsque l’animatrice a révélé un carnet de notes dans lequel l’humoriste avait inscrit, en 1994 : «Christian, si tu ne peux pas faire ce que tu veux, je vais réussir pour nous deux», et : «But: aider les gens qui en ont besoin - Fier de ta vie».

«Ça me tue, je ne peux pas ne pas brailler à ça», a aussitôt déclaré l’humoriste.

«Je sais que mon image, ce que je fais, et je ne le cache pas non plus, j’ai une certaine arrogance, et je fonce, et je fais mes affaires. Je pense que ça ne marcherait pas si je n’étais que ça, si les gens ne voyaient que ça.

Je pense que dans mon for intérieur, il y a une grosse partie où je veux être une bonne personne et aider le monde. Et que j’aie écrit ça, ça me fait capoter. Il y a dix ans, la souffrance que j’ai vécue avec mon frère s’est traduite en une oeuvre magnifique. On a partie une fondation, on a ouvert des maisons, on est rendus à dix, et on a amassé plus de dix millions de dollars.»

Véronique Cloutier a par la suite présenté une vidéo tout aussi touchante retraçant le parcours de la fondation à travers les témoignages de plusieurs proches collaborateurs de l’humoriste, qui lui ont tour à tour rendu hommage.

Marilou a alors pu riposter en tendant à Martin Matte un mouchoir afin qu’il puisse à son tour sécher ses larmes.

«C’est extrêmement émouvant. C’est tellement de travail. C’est partir de rien, de zéro. Tous ces gens-là, je les salue et je les remercie. Ce sont des gens que j’aime. Je partais avec rien, tu cognes et tu dis : ″Je pars une fondation, et je veux que tu embarques pour faire du bénévolat pour aller chercher de l’argent″. Et tous ces gens-là ont embarqué.»

26 ans après avoir écrit ces notes dans son carnet, Véronique Cloutier a simplement demandé à Martin Matte s’il était maintenant fier de sa vie.

«Oui, je suis fier d’aider les autres. Mais là, j’en ai assez fait, et je vais arrêter», a-t-il lancé à la blague, sur le ton qui lui est propre.

1res fois est diffusée le jeudi à 20h, sur les ondes d’ICI Télé.

À voir également: