NOUVELLES
27/11/2019 17:27 EST

La ville d'Asbestos changera de nom pour se défaire de la connotation négative

En entrevue, le maire Hugues Grimard a déclaré que sa municipalité n’a «pas le choix» si elle veut «passer à un autre niveau de développement».

La ville d’Asbestos changera de nom, afin de se défaire de la connotation négative de ce mot qui signifie «amiante» en anglais.

La Ville a annoncé sa décision sur sa page Facebook, mercredi, indiquant que le nom constitue un frein dans sa volonté de développer des relations économiques à l’extérieur. 

Asbestos a été nommée pour le minerai qui y a été extrait pendant plus d’un siècle. Considéré toxique, l’amiante est maintenant interdit dans de nombreux pays.

En entrevue avec La Presse canadienne, le maire Hugues Grimard a déclaré que sa municipalité n’a «pas le choix» si elle veut «passer à un autre niveau de développement».

M. Grimard a affirmé que quatre entreprises ont clairement indiqué qu’elles viendraient s’établir dans sa ville si elle ne s’appelait pas Asbestos. «J’ai un agent de développement qui est allé faire une mission en Ohio, a-t-il raconté. Il a voulu remettre sa carte d’affaires et les personnes ont refusé de la prendre.»

Le maire a indiqué que la population serait impliquée dans le processus et le choix du nouveau nom. «Je n’ai aucune idée et aucune attente par rapport à un nom, a-t-il soutenu. C’est à la population de nous en soumettre.»

D’autres moyens seront aussi mis en place afin de faire ressortir les toponymes possibles, est-il précisé. Le maire a assuré que la démarche sera «transparente et inclusive».

Le coût de la démarche a été évalué à environ 100 000 $, a indiqué le maire. «Oui, c’est une démarche qui va coûter à la municipalité, mais combien est-ce qu’on perd annuellement parce qu’on a le nom Asbestos?», a-t-il lancé.

Le nouveau nom sera annoncé en 2020.

À VOIR AUSSI: L’amiante, «assassin silencieux» que la Colombie a tardé à bannir