LES BLOGUES
25/07/2015 09:33 EDT | Actualisé 25/07/2016 05:12 EDT

Développement durable en marche: Polystyvert

Comment recycler le polystyrène?

Polystyvert est une jeune entreprise montréalaise qui se démarque à l'échelle mondiale grâce au défi d'envergure qu'elle relève, soit de recycler le polystyrène (PS) plus connu sous le nom de styromousse/styrofoam, une matière amplement utilisée au Québec, mais surtout, couramment jetée dans les centres d'enfouissements. Le PS est abondamment utilisé par tous pour l'emballage de produits et a un impact très polluant sur notre environnement. Dues à des frustrations continues par rapport à la gestion du PS dans le secteur industriel, Solenne Brouard a conçu une vision innovante pour améliorer le statu quo. Quelques années plus tard, Polystyvert est devenue la première compagnie montréalaise à recycler le PS avec un procédé de dissolution.

Le PS est produit à partir du pétrole et pour vous donner une idée, seulement au Québec, 60 000 tonnes sont enfouies en moyenne chaque année. Ceci équivaut à 24 piscines olympiques remplies de sytromousse. On comprend mieux l`impact direct de la technologie Polystyvert sur la protection de nos sols, notre eau et notre air.

Le PS n'est actuellement pas recyclé, car son transport vers le recyclage présente des coûts trop élevés.

L'objectif de Polystyvert est de développer une technologie permettant de diviser par 10 les coûts et quantités de transport nécessaire du PS. L'entreprise a ainsi lancé un concentrateur qui utilise un procédé de dissolution avec de l'huile essentielle. Le concentrateur est très simple à utiliser. Il est installé directement chez les clients. Le tout peut se faire aussi bien dans une poissonnerie, un magasin de meubles que dans un magasin d'appareils électroniques, etc. Il est facile à utiliser pour tous, il faut simplement mettre le PS dedans. Ensuite, il se dilue avec l'huile essentielle, comme du sucre dans de l'eau. Chaque concentrateur peut contenir jusqu'à 300 kilos de PS et une fois qu'un concentrateur est rempli, l'équipe de Polystyvert vient vider le mélange se situant à l'intérieur de l'appareil. Elle y remet ensuite de l'huile essentielle propre.

Certains clients remplissent leur concentrateur deux fois par semaine, d'autres, une fois par mois. Avec le concept du concentrateur, la demande du service de recyclage est alors devenue très forte parce qu'il permet de couper les coûts pour les compagnies. La location du concentrateur coûte seulement 300 $, tandis qu'une compagnie qui utilise beaucoup de PS de moyenne taille peut générer des coûts de transports de 15 000 $ par année!

Une fois le mélange récupéré par Polystyvert, il est transporté à l'usine principale de l'entreprise située à Anjou. Il est ensuite traité grâce à la nouvelle technologie de Polystyvert qui est présentement en instance de brevet. Celle-ci est très importante puisqu'elle réussit à séparer les contaminants tels que les étiquettes et le carton de l'huile essentielle et du styromousse. L'huile essentielle est recyclable et utilisée une deuxième fois. De plus, leur technologie permet la création d'un PS recyclé de très haute qualité, semblable à celle du PS vierge. Au bout du compte, la caractéristique la plus importante de leur technologie est de décontaminer le PS du fameux HBCD (Hexabromocyclododécane).

En 2011, Recyc-Québec fut le premier partenaire à financer Polystyvert. L'équipe a travaillé fort ; elle a connu des échecs, mais a continué à innover et développer des procédés efficaces capables d'atteindre ses objectifs. Aujourd'hui Technologie du développement durable Canada s'ajoute à la liste d'importants partenaires pour l'usine pilote de Polystyvert. En tant que présidente, Solenne Brouard espère ouvrir d'autres usines à travers la province. Voilà une brillante initiative qui nous aidera à développer notre région d'une manière durable.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST