LES BLOGUES
08/05/2018 09:00 EDT | Actualisé 08/05/2018 10:17 EDT

Prenez vos ovaires en main et changez l'histoire

Au Canada, le manque de financement a freiné les progrès scientifiques dans le domaine du cancer de l'ovaire.

Getty Images/iStockphoto

En cette Journée mondiale du cancer de l'ovaire, prenez vos ovaires en main et changez l'histoire.

Selon 74 % des Canadiennes et des Canadiens sondés, les maladies associées à un taux de mortalité élevé devraient être priorisées lors de l'allocation des fonds de recherche.

Malheureusement, cette position largement partagée est loin d'être une réalité. Un coup d'œil aux investissements du gouvernement fédéral dans la recherche dévoile en effet que les cancers du sein et de la prostate ont profité d'un financement considérablement plus élevé que le cancer de l'ovaire, bien que ce dernier soit le cancer féminin le plus mortel au pays.

Cancer de l'ovaire Canada

Les femmes atteintes du cancer de l'ovaire et leur famille ont le droit de tirer parti de l'avancée des traitements et de la hausse du taux de survie actuellement observées dans le cas d'autres maladies. Or, ce progrès est indissociable d'un accroissement des investissements.

Au Canada, le manque de financement a freiné les progrès scientifiques dans le domaine du cancer de l'ovaire. Cette maladie continue de coûter la vie à plus de la moitié des femmes atteintes dans les cinq ans suivant leur diagnostic. Ces statistiques ne se sont pas améliorées en un demi-siècle.

Au cours des 20 dernières années, j'ai travaillé aux côtés d'une communauté inépuisable de survivantes et de battantes, appuyées par leurs proches et l'héritage de celles qui nous ont quittés. Ensemble, nous sommes puissants. Cette année, nous sommes passés plus près que jamais d'obtenir le soutien gouvernemental que nous demandons grâce à la prise en considération d'une recommandation du Comité permanent des finances dans le plus récent budget fédéral.

Mais malgré l'annonce d'un investissement historique dans la recherche scientifique, le gouvernement du Canada n'a pas réservé de montant spécialement pour le cancer de l'ovaire. Il n'existe donc aucune garantie qu'une quelconque priorité sera accordée à cette maladie.

Pendant ce temps, les dons remis à Cancer de l'ovaire Canada, la seule organisation nationale vouée exclusivement à vaincre cette maladie, ont permis à ce jour d'investir plus de 6 millions de dollars dans la recherche. Or, bien du chemin reste à faire pour que les femmes atteintes du cancer de l'ovaire profitent d'une amélioration considérable de leur pronostic.

Les scientifiques canadiens ont été à la tête de plusieurs découvertes récentes relatives au cancer de l'ovaire.

Les scientifiques canadiens ont été à la tête de plusieurs découvertes récentes relatives au cancer de l'ovaire. Au-delà de l'attention internationale importante qu'ils suscitent, ces chercheurs sont perçus collectivement parmi les spécialistes du cancer de l'ovaire les plus collaboratifs et les plus engagés au monde. Nous devons leur offrir toutes les occasions de contribuer à des projets d'envergure, qui ont le potentiel d'avoir l'impact le plus important possible en un relativement cours laps de temps.

Le gouvernement a le pouvoir de concrétiser ces occasions et, ce faisant, d'aider les femmes atteintes du cancer de l'ovaire à vivre plus longtemps, en meilleure santé. Un investissement fédéral supplémentaire immédiat de 10 millions de dollars dans la recherche permettrait aux scientifiques canadiens d'améliorer les modèles de recherche, de mettre au point de nouveaux traitements et de faire progresser les essais cliniques.

Le 8 mai, les femmes et les familles touchées par le cancer de l'ovaire profiteront de la Journée mondiale du cancer de l'ovaire pour faire entendre leur voix et contribuer à sauver des vies. En collaboration avec la World Ovarian Cancer Coalition, Cancer de l'ovaire Canada invite les citoyens préoccupés à accroître la sensibilisation à la maladie au nom des femmes qu'ils aiment.

En tant que pays, en tant que communauté, nous ne pouvons nous permettre de laisser le cancer de l'ovaire tomber entre les mailles du filet.

En tant que pays, en tant que communauté, nous ne pouvons nous permettre de laisser le cancer de l'ovaire tomber entre les mailles du filet. Les Canadiennes et les Canadiens poursuivent leurs efforts pour inciter le gouvernement à agir en faveur de cet enjeu de santé féminine négligé et sous-financé.

Donnerez-vous cinq minutes de votre temps pour aider les femmes et les familles touchées par le cancer de l'ovaire? Faites entendre votre voix à ovairecanada.org.