LES BLOGUES
08/11/2015 09:50 EST | Actualisé 08/11/2016 05:12 EST

Omnummy, l'appli qui a du goût

« Omnummy », la nouvelle application de Linh Ho, spécialiste du marketing-technologie, démarre fort en Amérique du Nord. Cette jeune canadienne de 39 ans originaire de Hull au Québec, installée depuis 2 ans à Seattle, dévoile sa succès-story aux côtés de Danielle Dorra-Landre, l'une des membres de omnummy. Entrevue.

2015-11-05-1446749889-4308777-IMG_0961.jpg

Quelle est l'idée d'Omnummy ?

C'est un rapprochement communautaire entre des « home-made food » et des personnes qui désirent acheter de bonnes pâtisseries ou des plats spécifiques. L'application les met en relation et, grâce à la géolocalisation, ils savent où se trouve le vendeur. Ils peuvent discuter en ligne en cliquant sur le profil de l'artisan et se mettre d'accord sur les prix et les quantités désirées.

Qu'est-ce qui vous a donné envie de développer cette application ?

À Ottawa, mon gâteau de mariage et celui de ma baby shower party ont été conçus par des « home-bakers ». Lorsque j'ai déménagé à Seattle, j'ai perdu mes contacts, le bouche-à-oreille m'a manqué. C'est ce qui m'a donné l'idée de partir à la recherche de pâtissiers passionnés à travers les États-Unis puis le Canada.

2015-11-05-1446751151-3352008-appli.JPG

À qui s'adresse cette application ?

Les acheteurs sont souvent des gens pressés qui manquent de temps pour cuisiner et il y a ceux qui sont gourmands, mais qui ne maitrisent pas la pâtisserie. Omnummy est un support précieux dans l'organisation de fêtes, on peut depuis Montréal prévoir un anniversaire à New York et commander des gâteaux originaux auprès des vendeurs qui se trouvent sur place. Et plus spécifiquement, ça s'adresse à ceux qui célèbrent un événement ou qui préfèrent la cuisine sans gluten, biologique, ou sans noix. La communication est vraiment très facile sur omnummy, on peut avoir des demandes atypiques. Les vendeurs font partie d'une grande communauté de pâtissiers qui se connaissent pour la plupart entre eux, ils conçoivent leurs plats essentiellement chez eux. Mon application ne fait que faciliter les échanges entre vendeurs et acheteurs. Cette vitrine leur permet également d'augmenter leurs revenus plus rapidement. L'application peut mettre le pied à l'étrier de personnes qui envisagent une reconversion professionnelle et même rapprocher des expatriés.

Mark McMillian, l'ancien joueur de football-américain des Philly Eagles est devenu un Master-chef en grillades de barbecue et un utilisateur de omnummy ! (À gauche sur la photo)

2015-11-05-1446750378-1964708-photoLinhetc.JPG

Crédit : Linh Ho/ Las Vegas food and wine festival - Sept 2015- Chef Eddie G.

Quelles sont les conditions pour être vendeur chez omnummy ?

Que les plats soient bons ! ll y a quelques Canadiens qui utilisent l'application comme « May de Chocolata » au Québec. Je me déplace à travers les États-Unis et le Canada pour goûter le plus souvent. La présentation est un critère essentiel en pâtisserie. Cependant, on trouve aussi de la cuisine vietnamienne ou libanaise, pas uniquement des desserts, mais cette partie reste encore peu représentée.

Peut-on lire les avis d'acheteurs sur les prestations ?

Oui, la fiabilité de l'application est très importante, seuls les acheteurs peuvent laisser des commentaires et donner une appréciation, mais seulement après avoir gouté. Il ne s'agit pas des copains ou de la famille. La transaction doit avoir été faite.

D'où vient le nom de « omnummy ?

C'est le bruitage que fait « Cokkie Monster » quand il déguste un gâteau et ça ressemble phonétiquement à « omnummy ».

Que représente le logo ?

En Asie, on aime les cercles qui expriment l'harmonie. Les 8 ronds autour du cercle central signifient la prospérité. Mais ça peut aussi représenter une table et des convives installés autour ou encore un plat central et ses ingrédients.

2015-11-05-1446751095-6658618-omnummycircle.jpg

Quel est votre objectif ?

Mon ambition serait d'avoir la même notoriété que « Yelp » et atteindre un million d'utilisateurs. En six mois, l'application compte 1500 inscrits à travers les États-Unis et le Canada et un membre en Angleterre, plus de 1300 produits sont répertoriés. L'application est gratuite, n'importe qui peut la télécharger omnummy sur iTunes et vendre sans payer de frais.

C'est ce qu'a fait Danielle Dorra-Landre, jeune et talentueuse traiteuse de cuisine libanaise et africaine.

Danielle quitte son Liban natal au milieu des années 70, elle fuit la guerre avec ses parents et ses soeurs pour s'installer à Abidjan. Sa mère Habouba lui dévoile les secrets d'une cuisine typique et gourmande où se mêlent les saveurs africaines et libanaises sans fausses notes. L'instabilité en Côte d'Ivoire force Danielle à rejoindre la France 26 ans plus tard où elle rencontre son mari Eric.

Ils décident de s'installer à Seattle avec leurs deux enfants, un troisième verra le jour sur le sol américain quelques années plus tard. Danielle est curieuse, elle aime découvrir les saveurs du monde, elle goûte même des plats qui n'ont aucun attrait, simplement pour se faire une idée. Elle garde au fond d'elle de tendres souvenirs de la cuisine de sa grand-mère «Teta Céleste » dont elle consigne dans sa tête chaque détail des recettes comme le riz au poulet, les courgettes farcies ou les feuilles de vigne.

Danielle ouvre un compte Instagram sous le nom La cuisine de Danielle et se met à photographier les plats qu'elle cuisine pour ses amis et sa famille. La mayonnaise prend, quelques mois après son inscription, plus de 450 abonnés suivent des yeux les jolies photos postées en direct de sa cuisine.

Grâce à omnummy la notoriété de « La Cuisine de Danielle » progresse rapidement. La traiteuse libanaise apprécie particulièrement la simplicité de la navigation d'omnummy et la facilité avec laquelle elle peut discuter avec ses nouveaux clients. Elle avoue être intéressée à l'avenir pour commander des gâteaux de fêtes.

Les opportunités de célébrer un événement ne manquent pas en Amérique du nord : Halloween, Thanks Giving, Noël, baby-shower, mariages... sont autant d'occasions de concocter de bons plats pour les plus passionnés ou de les déguster pour les gourmands. Il est désormais possible de partager ses talents de pâtissier ou de traiteur et de se faire connaitre. Si vous faites la meilleure confiture de Montréal, faites-le savoir.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Applications Apple Watch

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter