LES BLOGUES
27/03/2015 09:44 EDT | Actualisé 27/05/2015 05:12 EDT

Le retour des punaises de lit

Des punaises de lit ont été découvertes sur un élève dans une école primaire du secteur Duberger. Un parasite difficile à éradiquer, seule l'intervention d'un spécialiste parasitaire est déterminante pour l'éliminer de façon permanente. Il convient toutefois de prendre des mesures simples pour ne pas propager le phénomène.

Les punaises ont été retrouvées sur les vêtements d'un élève de l'École primaire de la Mosaïque. Le directeur de l'école primaire, Alain Gagnon indique qu'il y a eu plusieurs interventions pour éliminer les parasites et précise que plusieurs endroits de l'école ont été traités par des spécialistes pendant les heures de fermeture de l'école. Le foyer d'infestation ne se situant pas à l'intérieur de l'établissement, le directeur a appelé les parents à collaborer pour parvenir à une éradication complète du problème.

La punaise ressemble à une grosse lentille et se nourrit de sang. Comme le pou, la punaise ne saute pas et ne vole pas mais s'accroche facilement, ce qui facilite sa propagation d'un vêtement à l'autre. Difficile de la déloger, elle est tenace et résistante. Même si le lien avec des agents infectieux n'est pas à ce jour avéré, la punaise de lit constitue une grave nuisance.

En 2011, Harold Leavey avait fait part de son inquiétude lors de son entrevue à TVA. L'entomologiste estimait qu'il s'agit d'un problème de santé publique et précisait que pour éradiquer complètement ce fléau, il convenait de faire appel à des spécialistes et de ne pas utiliser de pesticides qui augmentent la résistance des parasites.

Se faire piquer est-il dangereux ?

Les punaises de lit ne transmettent pas de maladies infectieuses. Les piqûres sont indolores et les réactions épidermiques peuvent s'apparenter à de l'urticaire.

En général, les boutons de piqûres disparaissent spontanément sous une dizaine de jours. Se nettoyer la peau est indispensable et il est recommandé de ne pas se gratter pour éviter à une surinfection. Les médecins prescrivent des crèmes qui permettent de soulager surtout les jeunes sujets.

Une solution simple et efficace en attendant la venue d'un exterminateur

Même s'ils ne seront pas exterminés, il est souhaitable d'utiliser un aspirateur à sac avec un bec plutôt qu'une brosse pour capturer les oeufs et les punaises. Il faut impérativement emballer le sac dans un sac plastique et le fermer hermétiquement avant de le jeter dans une poubelle puis nettoyer abondamment le conduit et le bec de l'aspirateur.

Le linge de lit et les vêtements devront être lavés à plus de 55°C pour tuer les parasites. Un nettoyage vapeur à 120°C éliminera les insectes des meubles, literies et canapés. Enfin, faire appel à des spécialistes antiparasites s'avèrera beaucoup plus efficace que de prendre le risque d'inhaler un insecticide surtout en présence de jeunes enfants ou de personnes âgées.

Cette situation est toutefois exceptionnelle dans une école selon le directeur général de l'entreprise Maheu&Maheu qui a effectué la désinfestation de l'école de la Mosaique et selon lui, le problème est plus localisé à Toronto, Hamilton et Vancouver. Les interventions au Québec concernent davantage le secteur de l'hôtellerie et les immeubles résidentiels.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les endroits que l'on oublie souvent de nettoyer

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter