LES BLOGUES
03/04/2016 09:03 EDT | Actualisé 04/04/2017 05:12 EDT

Kick-boxing: du mental dans les gants de Sheila Kim

Sport à la mode, le kick-boxing promet un nombre très élevé de calories brûlées en une séance et une perte de poids rapide. Afin de vérifier si tout cela est vrai, je me suis prêtée au jeu.

Pratiquer le kick-boxing pour avoir une vie saine, oui! Mais pas uniquement. Sheila Kim connaît un succès fulgurant dans la région de Seattle. Elle communique son expérience chaque jour à une centaine de membres venus pratiquer un sport dont on ne compte plus les bénéfices.

Sport à la mode, les cours de kick-boxing affichent complet. Une tendance qui surfe sur le nombre très élevé de calories brûlées en une séance et une perte de poids rapide. Afin de vérifier si tout cela est vrai, et aussi un peu parce que l'été approche, je me suis prêtée au jeu. Plus sportive dans l'âme que dans une salle, j'ai intégré le cours de la coach Sheila Kim en février dernier.

Après un mois de pratique, la qualité de mon sommeil s'est nettement améliorée (surtout en fin d'après-midi) ; je me suis délestée d'environ 2 kg et j'ai meilleure mine. Après deux mois, ma balance affiche 3 kg de moins, mon corps est plus tonique, mes jambes sont nettement plus fuselées. Je n'ai pas changé mes habitudes alimentaires mais j'ai inévitablement consommé plus d'eau que de verres de vin. Le bilan est très satisfaisant, à tel point que je décide de continuer au même rythme à raison de trois séances par semaine.

J'ai eu la chance d'être motivée et encadrée par Sheila Kim, qui assure que si les élèves prennent du plaisir pendant le cours et qu'ils s'amusent, ils reviendront régulièrement. «Au-delà de la perte de poids, vous vous sentez tellement bien après une séance de kick-boxing. Les tensions se dissipent et vous maîtrisez votre agressivité», insiste t-elle.

Sheila Kim, originaire de Seattle, découvre la pratique du kick-boxing il y a neuf ans. L'image que lui renvoie son corps ne lui plaît pas et elle décide de changer certains aspects de sa vie, à commencer par son physique. Elle veut mettre un terme à ses trop nombreuses variations de poids. «J'étais grasse et j'avais besoin de perdre du poids», confie t-elle.

À cette époque, Sheila travaille pour une société qui propose un «biggest loser challenge», un défi pour perdre du poids. Sheila saisit cette opportunité et trouve une salle de gym qui donne des cours de kick-boxing. La pratique de ce sport lui donne rapidement envie d'adopter une nourriture plus saine, et cela fonctionne. Sheila voit très vite les bénéfices sur son corps. Le défi fait place à l'envie d'en faire son métier, elle devient entraîneure à temps partiel avant de quitter définitivement son emploi pour se consacrer pleinement à sa passion.

Au-delà de la perte de poids, la coach évoque son bien-être et un meilleur mental, qui l'ont conduit à participer à des concours de musculation dans la catégorie «bikini».

Après toutes ces années de pratique, cette passionnée à vu son rêve se réaliser : elle est aujourd'hui propriétaire de son propre établissement. «Je peux dire que ça n'a pas été facile, mais c'est tellement gratifiant! En neuf mois, j'ai plus d'une centaine de membres, le bouche à oreille est énorme!»

Sheila pratique activement le kick-boxing, le CrossFit, et propose des programmes d'amaigrissement depuis deux ans. La pratique de ce sport a de nombreux avantages, à commencer par le plus spectaculaire : le nombre de calories brûlées en une heure, environ 800 pour les sportifs les plus puissants, et 500 pour les moins costauds (chiffres approximatifs qui varient en fonction de la corpulence de la personne).

Le kick-boxing permet de se muscler et de découvrir certains muscles dont on ignorait l'existence. Bras et cuisses s'affinent ; épaules et fesses se galbent ; la ceinture abdominale se renforce ; le torse se redresse. Le plus plaisant, c'est sans hésitation la libération d'endorphine et l'amélioration de la résistance cardio-pulmonaire. Plus on pratique le kick-boxing, plus le corps et la tête le réclament. La réduction du stress contribue sans aucun doute à une meilleure estime de soi.

Ce sport ne se pratique pas sur un ring, mais dans une salle où se dressent des punching bags sur socle. Le risque de sortir d'un cours avec un œil au beurre noir est donc nul.

Cependant, si le kick-boxing attire majoritairement les femmes, c'est avant tout à cause de sa réputation associée davantage au fitness qu'à la boxe. Ce sport considéré comme très physique est pourtant délaissé par les hommes, qui préfèrent monter sur un ring pour échanger des coups de poing et améliorer leur technique.

Et si nombreux sont ceux pour qui la boxe ne se pratique que dans une salle aux murs crasseux qui sent la vieille chaussette, pour les autres, rendez-vous au JABX KICKBOXING. Sheila saura vous diriger d'un simple regard.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Exercices du matin: 10 trucs pour vous motiver Voyez les images