LES BLOGUES
16/10/2018 16:26 EDT | Actualisé 17/10/2018 10:01 EDT

Hubert Lenoir à «TLMEP»: suicidaire ou provocateur?

Le malaise ne fut pas nécessairement en lien avec la question du suicide, mais bien contre la vulgarité et la façon dont le sujet a été amené.

L'entrevue de Hubert Lenoir à «Tout le monde en parle» a créé quelques malaises sur la toile depuis dimanche.
Radio-Canada
L'entrevue de Hubert Lenoir à «Tout le monde en parle» a créé quelques malaises sur la toile depuis dimanche.

L'entrevue de Hubert Lenoir à Tout le monde en parlea créé quelques malaises sur la toile depuis dimanche. Durant son entrevue, sacres, symboles historiques profanés et vulgarités quelconques étaient au rendez-vous. Le plus gros malaise de l'entrevue est survenu lorsque le jeune artiste a balancé la phrase «J'ai un peu le goût de me cr*sser en feu ces temps-ci...».

Critiques nombreuses

Depuis que l'émission a été diffusée, beaucoup s'insurgent sur la réaction de Dany Turcotte et de Guy A. Lepage après la déclaration suicidaire d'Hubert Lenoir. Plusieurs articles accusent les animateurs de ne pas avoir été ouverts, d'illustrer la fermeture du Québec sur la question du suicide...

Critique des critiques

J'ai réfléchi et je me suis posé la question: parlait-on vraiment de suicide?

À mon sens, le malaise ne fut pas nécessairement en lien avec la question du suicide, mais bien contre la vulgarité et la façon dont le sujet a été amené.

Le mouvement artistique se donne parfois le droit de faire n'importe quoi, n'importe comment, au nom de l'art.... À mon sens, en 2018, on a le droit de faire et dire ce que l'on pense... Il y a un respect à avoir dans chaque situation.

Nul ne critique son «costume d'Halloween», comme l'a qualifié Courtemanche, ni le cœur sur le visage de Lenoir... Je comprends toutefois ceux qui sont inconfortables face à quelqu'un qui profane des symboles historiques en dessinant la fleur de lys en train d'éjaculer et qui sacre en entrevue devant le Québec au complet.

Ses paroles ne sont pas à prendre à la légère. Oui, il faut parler de suicide. C'est une problématique. Toutefois, l'image «vulgaire» qu'il entretient et dégage ne joue pas en sa faveur.

Il faut faire attention

Ce n'est pas parce qu'on a le droit de tout dire, qu'il faut tout dire... Les bases du civisme, du vivre ensemble, obligent un respect. De dire «J'ai un peu le goût de me cr*sser en feu ces temps-ci...» à côté de Michel Courtemanche... c'est au minimum mal habile, au pire, irrespectueux.

Parler du suicide ce n'est jamais évident. Elle ne se traite pas bien dans un format comme celui de Tout le monde en parle, c'est certain... Il est très difficile de savoir ce qui se passe dans la tête de Lenoir, autant pour l'animateur que pour le spectateur... Toutefois, quand on est une figure publique, il faut faire preuve de savoir-vivre et faire attention à la façon dont on dit les choses.

Je pose donc la question: pensez-vous vraiment que Guy A. Lepage et Dany Turcotte auraient eu la même réaction si Hubert Lenoir avait dit: «j'ai envie de mettre fin à mes jours» ou «je n'ai plus envie de vivre» ou «je veux me tuer»? Non.

La vérité c'est que le style de l'artiste joue contre lui... Peut-être Hubert Lenoir était-il sérieux?

Le tout ressemblait plus à de la provocation qu'à un appel à l'aide. C'est mon opinion et l'hypothèse que je défends.

Une problématique de société importante

J'ai parlé avec plusieurs psychologues ce matin, tous ont convenus que les «références au suicide par immolation» de Lenoir ne sont pas à prendre à la légère considérant l'impulsivité du personnage.

Le thème du suicide est important dans notre société. Les suicides sont des morts que l'on peut éviter grâce aux différents programmes d'aide. La prévention est importante, il faut en parler. Tout est dans la façon de le faire.

Finalement, à la question que je posais en titre du présent texte: «Hubert Lenoir: suicidaire ou provocateur?» je n'ai toujours pas la réponse. La réponse est probablement quelque part entre les deux.

Si vous ou un de vos proches êtes en détresse, appelez sans frais, partout au Québec, le 1-866-APPELLE (277-3553).

À LIRE AUSSI:

» Climat: prendre soin de nous-mêmes
» Ceux qui ont l'amour facile me font peur
» Je ne combats pas: je recouvre la santé