LES BLOGUES
14/06/2015 09:30 EDT | Actualisé 14/06/2016 05:12 EDT

Les libéraux surpris d'être en aussi bonne posture

Les libéraux de Philippe Couillard n'en espéraient pas autant en cette fin de session parlementaire qui a imposé des changements douloureux au modèle québécois.

Les libéraux de Philippe Couillard n'en espéraient pas autant en cette fin de session parlementaire qui a imposé des changements douloureux au modèle québécois.

La semaine a débuté avec un gain décisif dans Chauveau et se termine par un sondage qui leur confère une poussée de 4 points dans les intentions de vote, de 7 points dans le taux de satisfaction. Le retour de Gilles Duceppe au Bloc québécois constitue, aux dires d'un stratège des libéraux provinciaux, la «meilleure nouvelle de la semaine».

Si Duceppe joue son rôle de défibrillateur au Bloc il va relancer l'hypothèse d'un référendum dans le premier mandat d'un gouvernement péquiste dirigé par Pierre Karl Péladeau. C'est la stratégie des trois périodes invoquées par le PQ dans les années 94-95: une victoire à Ottawa, une victoire à Québec et le référendum. Le contexte était, toutefois, très différent, et il n'est pas clair, ce qui constituerait, aujourd'hui, une «victoire» à la Chambre des Communes pour le mouvement souverainiste.

La défaite dans Chauveau a sonné la Coalition avenir Québec et son chef François Legault qui a avoué s'être interrogé sur son avenir en politique.

Si la troisième voie se referme avec la polarisation souverainiste-fédéraliste, bien des caquistes deviendront disponibles. Le PLQ est le second choix de la majorité des membres de la CAQ.

Lors de la dernière période des questions à l'Assemblée nationale, vendredi, le premier ministre Couillard a lancé un appel du pied aux gens de la CAQ.

Interrogé par Legault sur l'Éducation, il a rétorqué: «On défend la même cause... qu'il vienne donc se joindre à nous». Boutade de fin de session? Pétage de bretelles? Sans doute, mais il y a là un message aux élus. Certains députés de la CAQ vont devenir nerveux si leur parti ne réussit pas à se refaire une place au soleil.

Les «bonnes nouvelles» ont refroidi les partisans d'un remaniement ministériel en juin. Pourtant, on reconnaissait, il y a quelques jours, que le «timing» idéal c'est de laisser les nouveaux ministres compulser leurs dossiers durant l'été.

La première ligne du gouvernement est solide avec Carlos Leitao aux Finances, Martin Coiteux au Conseil du Trésor, Gaétan Barrette à la Santé, François Blais à l'Éducation, Pierre Arcand aux Richesses naturelles, et Jacques Daoust a repris du tonus à l'Économie. Aux Affaires municipales, Pierre Moreau est une valeur sûre, mais a été plutôt discret.

Ça se gâte un peu sur les ailes. David Heurtel à l'Environnement demeure énigmatique et Francine Charbonneau à la Famille donne des sueurs froides aux attachés politiques dès qu'elle se lève en Chambre.

Stéphanie Vallée est, dit-on, une bonne juriste, mais on a vu ces jours-ci que la ministre de la Justice risque de barrer les pieds dans le tchador. Elle a pour tâche de vendre le projet de loi 62 sur la neutralité de l'État et ses explications étaient pour le moins laborieuses.

À la Santé, le Dr Barrette a désamorcé les critiques sur la loi 20 en s'entendant avec les médecins. Une politique pour lutter contre la radicalisation, tel que promis, a été rendue publique avant l'ajournement des travaux.

Le PLQ a conclu la semaine par la tenue d'un congrès général qui projette l'image d'un parti qui ne craint pas de s'attaquer à certains dogmes (l'âge de la retraite par exemple). Alors que le dernier sondage indique un essoufflement (déjà) de l'effet PKP, le parti gouvernemental est surpris d'être en si bonne position au début de l'été après avoir multiplié les compressions.

Attention, cependant, les libéraux étaient aux oiseaux à la même période l'an dernier, avant que la prime d'Yves Bolduc ne vienne assombrir leur été. Les manifestants du secteur public, vus en fin de semaine, laissent entrevoir de quoi sera faite la reprise parlementaire.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Le budget provincial 2015 pour les nuls Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter