LES BLOGUES
09/03/2016 05:49 EST | Actualisé 10/03/2017 05:12 EST

La vérité verte

Il est utopique de croire qu'on peut, d'ores et déjà, se passer du pétrole et enterrer la filière des énergies fossiles.

La vérité verte s'accommode bien mal de la contradiction.

Les audiences du BAPE sur le projet de pipeline de TransCanada ont débuté lundi soir à Lévis par une bruyante manif qui a bien failli faire dérailler l'exercice.

Des militants écologistes ont entonné des chants vantant la «Terre-Mère» et des pancartes sont rapidement apparues. Étant donné qu'il n'y avait aucun service de sécurité (au départ), les verts ont pu chahuter à leur goût au moment où le v-p de TransCanada pour le Québec, Louis Bergeron, s'apprêtait à expliquer en quoi consiste le projet.

Ils ont donc réussi à «voler le show» car les médias sont attirés par les pancartes telles les lucioles devant une ampoule.

La salle avait été visiblement noyautée par des écologistes et on reconnaissait leurs porte-parole patentés.

Heureusement, les audiences ont pu procéder après une interruption d'environ 30 minutes.

Ce BAPE a beau être un «générique» (moins complet) il donne l'occasion d'avoir des réponses à bien des interrogations. Sur place il y avait la haute direction de TransCanada bien sûr, mais des représentants de l'Office de l'Énergie du Canada (ONE) sans compter les 3 commissaires du BAPE qui ont toute liberté de poser des questions et d'exiger des documents.

Une belle occasion donc pour obtenir des informations, si on souhaite les obtenir.

Qu'arrive-t-il des tuyaux quand un pipeline a complété sa durée de vie? Le pipeline est-il plus sécuritaire que le transport par train? Quelles mesures sont prises pour traverser le fleuve et les petits cours d'eau?

Pourquoi les lignes électriques font-elles rouiller prématurément les conduites? Qui paie en cas de déversement et le fonds d'indemnisation est-il garanti? Peut-on comparer les redevances versées aux producteurs agricoles à d'autres projets? Est-ce que tout ce pétrole est destiné à l'exportation?Le tracé tient iI compte des risques sismiques?...

Il y a d'innombrables questions pertinentes qui ont finalement été abordées et les promoteurs étaient sur place pour répondre, ou tenter d'y répondre.

Les militants écologistes qui ont participé à l'exercice ont insisté sur le fait qu'ils le faisaient à reculons accusant le BAPE d'avoir accepté un mandat «tronqué», sans pouvoir décisionnel. Les commissaires ont dû expliquer qu'ils ont besoin de documenter le rapport que le Québec présentera à l'ONÉ l'instance qui fera, ultimement, une recommandation au cabinet fédéral.

Malgré les critiques, ces audiences du BAPE sont instructives. TransCanada a une grosse côte à remonter au Québec et le fardeau de la preuve de son pipeline Énergie Est repose sur ses épaules. Il est utopique de croire qu'on peut, d'ores et déjà, se passer du pétrole et enterrer la filière des énergies fossiles. Les citoyens ont aussi le droit de connaître les 2 versions sans se faire excommunier par les nouveaux curés.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images