LES BLOGUES
21/11/2016 08:45 EST | Actualisé 21/11/2016 08:45 EST

Trump, Couillard et 52 500 immigrants américains au Québec

Philippe, et si nous retournions l'élection de Donald à notre avantage? Rester dans la peur ne sert à rien: il faut avancer. Je te parle de ça aujourd'hui, car l'occasion est belle. Comme tu l'as vu, la demande américaine pour immigrer au Canada a littéralement explosé!

Lettre ouverte à Philippe Couillard

Bonjour Philippe, comme tu sais, le monde entier a été ahuri, carrément mystifié: Trump a gagné. Une puissante droite au menton d'Oncle Sam qui a fini le nez collé au tapis! Un lendemain de veille difficile à avaler qui a commandé au moins trois bons Tylenols et un congé de job. Quelque chose comme une solide gueule de bois.

Quand j'ai repris mes esprits, tout comme toi, j'ai eu peur! Peur de l'effondrement des marchés boursiers! Peur de ne plus revoir le monde tel que nous l'avions connu durant les huit dernières années! Peur qu'Obama ne quitte la barre du navire au profit de ce sordide bonhomme. De grâce, confiez le gouvernail de l'Amérique au capitaine Haddock, à Cousteau ou Popeye tout, mais pas Trump! Bref, j'ai angoissé solide!

Entre deux post Facebook, je t'ai entendu dire que l'élection du misogyne à la tignasse dorée allait apporter une «période d'incertitude» susceptible d'avoir un impact négatif sur l'économie du Québec... Comme si nous avions besoin de ça, en plus!

Think outside the box

Philippe, et si nous retournions l'élection de Donald à notre avantage? Rester dans la peur ne sert à rien: il faut avancer. Je te parle de ça aujourd'hui, car l'occasion est belle. Comme tu l'as vu, la demande américaine pour immigrer au Canada a littéralement explosé! Même le site de l'agence d'Immigration Canada a crashé. Mettredownles serveurs du gouvernement, il fallait le faire! Tu me vois venir?

Voilà une occasion en or d'accueillir un nombre illimité d'Américains, progressistes, éduqués, en moyens, motivés d'enrichir notre belle province canadienne! Comme dirait ce gros tordu de Trump, «une immigration 5 étoiles» inespérée!

Je sais que toi et ton parti caressez l'idée depuis longtemps d'ouvrir nos frontières pour renflouer le vide démographique au Québec. C'est une occasion unique de pallier cette obsession économique! On a actuellement des milliers d'emplois vacants au Québec, et d'ici 2020, c'est plus de 1,4 million de postes qui seront à combler! Dans ce contexte, accueillir seulement 52 500 immigrants chaque année ça me semble peu, pourquoi pas 125 000?

A lifetime opportunity

C'est le temps d'ouvrir les vannes! La demande pour le Canada n'a jamais été aussi forte. Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud. Augmenter la base électorale du Parti libéral n'aura jamais été aussi simple. Car, bon an mal an, de scandale en scandale, ça arrive parfois que deux ou trois électeurs libéraux changent de camp.

Entre nous deux Phil, notre nation a-t-elle réellement besoin d'immigrants francophones? Qui va se rendre compte que le français perd du terrain à Montréal et Laval?

Tu me diras oui, mais Dom, tous ces Américains ne parlent pas français... Il faut respecter des quotas...

Et puis, quelle est notre capacité en francisation? Quelle est notre capacité au niveau du travail? Quelle est notre capacité au chapitre de la reconnaissance des diplômes?

Who's care? Si ces immigrants sont contre Trump, ils sont Québécois!

Entre nous deux Phil, notre nation a-t-elle réellement besoin d'immigrants francophones? Qui va se rendre compte que le français perd du terrain à Montréal et Laval? Probablement des populistes radicaux à la Trump qui vont lever un flag poussiéreux de la loi 101 et porter ce malaise avec eux. Des blancs. Des séparatistes tablettés ou du monde fou «parenté à Trump» comme le chef caquiste, qui voulait renvoyer chez eux les nouveaux arrivants qui échouent le «test des valeurs québécoises»! Soyons sérieux Philippe, ce monde-là ne prendra jamais le pouvoir!

Avec une langue et des valeurs qui perdent des grenailles de pourcentage d'adhésion chaque année ça va bien prendre encore 30 à 50 ans avant de tout diluer ce qui reste du «Québécois de souche». Et quand le Québécois fier de ses origines et de sa nation deviendra une espèce caricaturale en voie d'extinction,nous goûterons peut-être nous aussi à la médecine populiste d'un vieux vicieux fallacieux narcissique gueulant du haut de son mur: Make Quebec Great Again!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST