LES BLOGUES
11/03/2018 08:00 EDT | Actualisé 11/03/2018 08:00 EDT

Cet inconnu que j’attends

Je ne veux plus de ces mâles alpha qui veulent s'imposer et me faire sentir que je suis chanceuse d'avoir leur attention et affection.

martin-dm via Getty Images

Après chaque rupture ou déception, je me suis demandé si l'autre pensait un peu à moi, s'il s'ennuyait juste un peu de moi. Si j'étais difficile à oublier. S'il me classait rapidement dans son archive de conquêtes amoureuses. L'idée me hantait voire me perturbait. Comme je l'ai déjà mentionné auparavant, chaque personne qui passe dans notre vie y laisse son empreinte. Il y laisse un peu de lui. On devient un "patchwork vivant" de toutes ces histoires terminées. Ou laissées sans point final, en suspens dans l'espoir qu'un jour, dans une autre vie, elles se transforment en une légende d'amour sans pareil.

Bon, j'exagère un peu là pour la légende.

À chaque fois, je souhaitais que ce soit la dernière. Qu'il soit celui que j'ai toujours attendu et voulu être en amour avec. Qu'il soit celui qui m'aimerait à la folie, qui crierait sur tous les toits que je suis la femme de sa vie. Qu'on puisse écrire ensemble notre nouvelle histoire et créer une vie à notre image.

J'ai tant espéré qu'il soit lui, mon partenaire, mon ami, mon complice, mon confident, mon Nord et mon point de repère. Qu'il tombe en amour avec mes défauts et mes imperfections. Que ma tête souvent dans les nuages l'amuse et le fasse sourire. Qu'il me rassure lorsque je suis prise de doute. Qu'il me réconforte quand la peur s'empare de moi. Et quand j'ai l'envie de m'enfuir, qu'il me prenne dans ses bras et me dise qu'il tient à moi. Qu'il veuille se battre pour que ça fonctionne et ne désespère pas lorsque je désespère. Qu'il ne perde pas confiance, que ça peut fonctionner entre nous. Qu'il sache apprécier ma douceur, rire à mes blagues et se délecter de mes petites folies. Qu'il croie aux deuxièmes chances et au pardon. Qu'il accepte que je veuille être toute seule dans ma bulle des fois et qu'il m'attende, patiemment, à bras ouverts, que je revienne vers lui.

Qu'on rie aux éclats, qu'on se chatouille, qu'on se colle tendrement.

J'avoue ne pas avoir aimé comme il faut, des fois, mais je n'ai pas été aimée non plus comme il le faut, d'autres fois. Le timing aussi a joué contre nous. La distance n'a pas été clémente non plus parfois. Mais j'ai toujours cru que ce qui nous est destiné finit par nous rejoindre. Ce n'est qu'une question de temps. Le timing pour que les astres s'alignent et que Vénus approuve le choix!

La douceur d'un homme, son affection, sa compréhension c'est que je veux et j'ai besoin dans ma vie.

Je ne veux plus de ces mâles alpha qui veulent s'imposer et me faire sentir que je suis chanceuse d'avoir leur attention et affection. J'ai vécu avec un comme ceux-là pendant 14 ans. Ce n'est plus ce que je veux pour le restant de ma vie. La douceur d'un homme, son affection, sa compréhension c'est que je veux et j'ai besoin dans ma vie.

Un macho, c'est génial à 20 ans. Mais à 40 ans, c'est un homme mature, authentique, sûr de lui-même. Un homme qui dégage de la confiance et qui inspire la sécurité à ses côtés. Qui tombe encore et encore en amour avec moi. Qui me respecte et me considère comme un être humain à part entière. Simplement, un homme capable de douceur comme de fermeté et de solidité.

Galerie photo
Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost
Voyez les images