LES BLOGUES
06/04/2015 03:31 EDT | Actualisé 06/06/2015 05:12 EDT

Le «trouple» est-il un moment du couple?

Oui je sais, le mot est moche, très moche même. Il a une connotation étrange, à la fois pataude et fabriquée; mot valise mêlant trois et couple, il fait penser à trou, triple, trope, troupe et trouble. Pas très amoureux tout ça.

Régulièrement, le concept ré-émerge, qu'on le nomme ménage à trois, triangle amoureux, polyamour ou, maintenant, trouple. "Le trouple est-il l'avenir du couple?", j'ai entendu cette phrase à la radio le 24 mars dernier à l'occasion de la sortie d'"À trois on y va", film français de Jérôme Bonnel. J'étais dans un taxi qui écoutait une émission consacrée ce jour-là au sujet "Après le couple, le trouple". Notez qu'il n'y avait pas de point d'interrogation. La question, elle, était posée dans le courant de l'émission, notamment par une psychologue, Fabienne Kraemer. Vaste sujet. Éternelle interrogation. Après l'adultère et face à l'épidémie de divorces, le trouple est-il la solution? Dans notre société où le plus est souvent le mieux, le trouple est-il mieux que le couple?

En physique mécanique, le couple est associé au concept de moment. En amour, le trouple est-il un moment du couple qui est lui-même le moment de l'énergie amoureuse ? En mécanique, le couple change le moment d'un système. En amour le moment engendre-t-il ce trouple ? Il est tentant de jouer à l'infini avec ces mots.

Le trouple, c'est une petite troupe, une troupette, une triplette. "Three is a crowd" comme on dit en anglais. À deux on est bien, à trois c'est la foule.

Depuis Beauvoir qui, dans "L'Invitée" (en 1943), fonctionnalise l'idée du "ménage à trois", jusqu'aux tendances les plus récentes du "polyamour", le trouple nous trouble.

Le polyamour, lui, nous rappelle les balbutiements d'internet, un forum Usenet lancé en 1992 (mon Dieu, qu'ils étaient drôles les débuts de la toile avec les forums et les BBS, mais ce n'est pas sujet...) un forum intitulé alt.polyamory. Eh oui, il y était question d'amours ouverts, multiples, pluriels. Trop poly pour être honnêtes? À voir. Avec le poly et les relations polyamoureuses, nous ne sommes pas dans le libertinage ou dans les "partenaires multiples et libérés" prisés par certain leader politique du XXIe siècle, nous parlons d'amour. Oui d'amour, multiple et simultané, multiple et transparent, rien n'est caché... tout est accepté. Vieux fantasme adultérin? Là n'est pas la question. Le problème est : comment l'appelle-t-on?

Le "ménage à trois" est si bien ancré dans le vocabulaire -et les esprits- qu'il a donné en anglais l'expression "ménage à trois" (oui, c'est de l'anglais). Chaque fois que l'on en parle, on trouve toujours un cinéphile pour citer "Jules et Jim" (roman de 1953 et film de 1961), puis, juste après, on entend un fan de Stéphane Hessel rappeler que sa mère, Helen Grund, était l'héroïne de cette belle et vraie histoire d'amour/amitié à trois, avec Henri-Pierre Roché, l'auteur du roman, et Franz... Oui, juste Franz.

Le trouple est ressorti ces temps-ci à l'occasion du film de Jérôme Bonnel. Mais entre "Jules et Jim" et "À trois on y va" n'y a-t-il rien eu de trouple sur grand écran? Les amis du cinéma des années 70, si joyeux et frais, vous parleront avec des trémolos dans la voix du beau film de Coline Serreau, "Pourquoi pas?", de 1977. Le génial Sami Frey vivait avec Christine Murillo et Mario Gonzales. Un trio inoubliable, poétique, doux et un peu triste par moment. Un trouple avant la lettre, puisqu'on parle de trouple surtout depuis 2009-2010.

Oui, je sais, le mot est moche, très moche même. Il a une connotation étrange, à la fois pataude et fabriquée; mot valise mêlant trois et couple, il fait penser à trou, triple, trope, troupe et trouble. Pas très amoureux tout ça. Cela fait plutôt penser à une colocation romantique, un arrangement immobilio-amical. Mais ce n'est pas ça, bien sûr.

Le couple vient du latin classique copula qui, d'abord, signifie le lien, la chaîne. Les chasseurs traditionnels parlent d'une couple (au féminin) en évoquant le lien dont on attache deux chiens courant ensemble. La couple attache. Le verbe coupler signifie unir deux à deux, depuis le XIIe siècle. Mais puisque le couple c'est l'attache, on pourrait tout aussi bien l'imaginer lier trois êtres, pourquoi pas? Un accouplement à trois est imaginable, non? Et un couple à trois, finalement, ça sonne mieux qu'un trouple, il me semble; mais tout le monde peut se tromper... justement!

VOIR AUSSI :

Galerie photo Sexe: 10 choses à savoir Voyez les images