LES BLOGUES
13/02/2019 06:00 EST | Actualisé 13/05/2019 16:56 EDT

Service de garde en milieu scolaire: un + dans la vie des élèves et des parents

Si le service de garde a fait la différence pour vous ou pour votre enfant, les Journées de la persévérance scolaire sont le moment idéal de le manifester haut et fort.

Hero Images via Getty Images
Pour certains élèves, la fréquentation du service de garde est ce qui leur a permis de développer le goût d'apprendre, d'aimer l'école et d'avoir envie d'y aller.

En ces Journées de la persévérance scolaire où nous voulons parler des gestes qui font une réelle différence dans la réussite des jeunes, j'aimerais pour ma part poser un geste pour souligner le travail extraordinaire qui se fait dans un service essentiel de l'école, mais dont on ignore encore trop souvent la portée réelle: le service de garde.

Bon an mal an, approximativement 60% des enfants inscrits à l'école primaire fréquentent également le service de garde de leur école. Bien souvent, ils y passent un nombre d'heures presque équivalent à celui passé en classe. Pour ces enfants, il n'est donc pas rare que le geste qui fait la différence soit posé par quelqu'un appartenant au personnel éducateur ou un technicien en garde scolaire.

Au service de garde, les élèves vivent des expériences qui leur permettent de réaliser toutes sortes d'apprentissages, mais surtout de découvrir et mettre en valeur leurs forces, développer leurs habiletés sociales et acquérir de saines habitudes qu'ils pourront conserver toute leur vie.

C'est là l'une des grandes forces des services de garde: permettre aux élèves d'expérimenter en situation de réussite.

Pour certains élèves, la fréquentation du service de garde est ce qui leur a permis de développer le goût d'apprendre, d'aimer l'école et d'avoir envie d'y aller.

L'autre grande force réside dans la relation unique que le personnel en service de garde développe avec les élèves et leurs parents en étant, bien souvent, en contact avec eux pendant les sept années que dure le primaire, voire dix, même 15 ans pour les familles qui ont plus d'un enfant. Cela renforce de façon importante le filet de protection autour des enfants et de leur famille et favorise la détection de toute situation particulière pouvant avoir un impact sur la réussite de l'élève.

Ces Journées de la persévérance scolaire prennent place alors que de grands changements planent sur le monde de l'éducation: pensons seulement à la transformation des commissions scolaires et à l'implantation des maternelles quatre ans. Le nouveau gouvernement s'est fermement engagé à agir pour réduire le décrochage scolaire et favoriser la réussite de chaque élève. Il s'agit d'une grande opportunité de repenser l'école comme un milieu de vie où les actions concertées de tous les intervenants, qu'ils soient parents, enseignants, professionnels, directions d'établissement ou éducateurs en garde scolaire, sont centrées sur l'élève.

Cette réforme, qui s'annonce comme l'une des plus importantes depuis la fondation de notre système scolaire public au tournant des années 60, constitue par le fait même une occasion d'affirmer (lire: inscrire dans la règlementation) le rôle de la garde scolaire en tant que service éducatif à part entière, où l'apprentissage se fait par le jeu, dans une perspective de socialisation et d'expérimentation qui vise le développement global de l'élève.

Si le service de garde a fait la différence pour vous ou pour votre enfant, les Journées de la persévérance scolaire sont le moment idéal de le manifester haut et fort. Le personnel en service de garde, peu habitué aux honneurs, vous en sera d'autant plus reconnaissant.

À LIRE AUSSI:

» La détresse psychologique de la génération numérique

» Budget provincial: des solutions pas toujours plus chères

» La voiture autonome: jusqu'où doit-on aller?

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.