LES BLOGUES
13/04/2016 11:56 EDT | Actualisé 14/04/2017 05:12 EDT

Le Festif de Baie-Saint-Paul dans la cour des grands

2010. Cinq jeunes dans la vingtaine ont une idée. Faire de Baie-Saint-Paul La destination festive au Québec. Pour y arriver, ils devront faire preuve de persuasion. Car dans la cour des grands, on n'accepte pas toujours les enfants. Petite histoire d'un grand festival.

2010. Cinq jeunes dans la vingtaine ont une idée. Faire de Baie-Saint-Paul La destination festive au Québec. Pour y arriver, ils devront faire preuve de persuasion. Car dans la cour des grands, on n'accepte pas toujours les enfants. Petite histoire d'un grand festival.

J'ai rencontré Clément Turgeon pour la première fois l'année de ses 21 ans. C'était il y a 7 ans. Ce grand brun à la chevelure hirsute et à la drôle de dégaine tentait d'obtenir une première subvention pour réaliser son rêve: lancer un festival qui recréerait l'ambiance de fête foraine des années 80 à Baie-Saint-Paul, quand la gang du Cirque du Soleil passait ses étés au Balcon Vert et dans les rues de la ville à tester leurs prouesses circassiennes en rêvant de devenir le plus grand cirque sans animaux au monde. Guy Laliberté a gagné son pari. Trente ans plus tard, Clément Turgeon allait-il tenir le sien?

Ils étaient nombreux à l'époque à penser que non, mais aussi nombreux à croire le contraire. Si Clément Turgeon avait eu 40 ans en 2010, il aurait dit tout bonnement que les sceptiques seront con-fon-dus. Mais Clément Turgeon n'avait alors que 21 ans et ne connaissait pas le Capitaine Bonhomme.

Aujourd'hui, le Festif de Baie-Saint-Paul en est à sa 7e édition.

Clément Turgeon vient de célébrer ses 28 ans. Il est aussi devenu papa. Je me rappelle très bien de la première édition du Festif: un évènement musical un brin marginal tenu dans un parc décentré de la ville. «Aujourd'hui, on se bat pour nous offrir une salle ou l'endroit le plus visible du village. Même les artistes veulent à tout prix venir jouer chez nous», affirme le jeune fondateur.

Le festival a fait des pas de géants et chaque année, Clément Turgeon - seul salarié annuel de l'organisation - et sa gang de crinkés soulèvent la barre d'un cran. «On a commencé avec 2 000 spectateurs en 2010. On en a eu plus de 20 000 l'an dernier. On vise encore plus cette année», rêve Clément Turgeon. Les sceptiques du début se sont convertis, participant de façon massive à chaque édition. Des bénévoles, en veux-tu en v'là ! Depuis l'an 1, le Festif a mangé ses croutes, assez de croutes pour se classer aujourd'hui dans le top 5 des festivals incontournables au Québec. Si vous n'êtes jamais allés à Baie-Saint-Paul, garochez-vous.

Baie-Saint-Paul prise d'assaut!

À chaque Festif, la population de Baie-Saint-Paul passe de 7 800 à près de 30 000. Si vous êtes résidant et que vous n'aimez pas la visite, restez chez vous. Car vous risquez à chaque coin de rue de tomber sur des backpackers venus d'Ontario; de jeunes hipsters de Montréal, des rockers aux crânes rasés ou de jeunes familles à poussettes venues triper musique underground ou intemporelle.

Durant trois jours, la musique est partout. Dans la rue Festive - pour le volet cirque de l'événement - comme aux endroits où on s'y attend le moins: dans l'espace exigu d'un dépanneur le temps d'un show acoustique; sur les toits d'une auberge bordant la rivière du Gouffre; dans la cour d'école sur la grande scène Desjardins; au sous-sol de l'église; au quai de Baie-Saint-Paul; sous le chapiteau ou autour du pit à feu, dans les champs à perte de vue derrière l'hôtel Germain. Et pourquoi pas sur le trottoir où on a déposé un piano au grand bonheur de Mara Tremblay, le temps d'une prestation improvisée (édition 2015). «L'édition 2016 offrira encore plus de sites cachés dans sa série Les imprévisibles. Les gens adorent ça», confirme Clément Turgeon.

On se demande bien comment il fait ce Clément Turgeon, fils de Charlevoix, timide et pas trop bilingue (à l'époque, car il a depuis marié une fille de l'Ouest) pour convaincre un Alpha Blondy (édition 2014) de venir faire la fête au village. Aujourd'hui, les jeunes blancs-becs du début (sic) ont pris du poil de la bête et se sentent exactement à leur place dans leurs grandes chaussures. Ce qui fait que cette année, tenez-vous bien, on aura droit à la totale.

Half Moon Run, Cat Empire et Plume Latraverse arrivent en ville

Cette 7e édition - du 21 au 24 juillet -- sera à mon humble avis l'une des plus extraordinaires du Festif! Pour la soirée d'ouverture, Plume Latraverse et Cat Empire cassent la glace, l'un dedans, l'autre dehors. Le vendredi, les Half Moon Run partageront la scène principale avec les Sœurs Boulay. Le lendemain, ce sera au tour de Champion et ses G strings, Yann Perreau et Ariane Moffat de prendre d'assaut la grande scène. Sans parler de la programmation de l'après-Festif et des prestations de Yves Lambert, Dumas, the Barr Brothers, Basia Bulat, Avec pas d'casque, Fred Fortin et Safia Nolin... et beaucoup d'autres. «Le Festif, c'est plus de 60 spectacles présentés sur une vingtaine de scènes en moins de quatre jours». Un beau mélange de gros calibre et de musique émergente.

Le buzz

Fracassera-t-on les records d'assistance atteints par les Cowboys Fringants en 2015 (5 000 personnes) suivis de près par The Cat Empire en 2014 (4 500 fans) qui sont de retour en force cette année? En tout cas, les organisateurs - qui sont encore tous dans la vingtaine - savent comment tirer profit des réseaux sociaux, de Facebook à Instagram en passant par Twitter. Sans parler d'une collaboration toute spéciale avec la Fabrique culturelle et le Domaine Forget. Zone sans fil; station de recharge pour cellulaire; kiosque d'alimentation bio; camping; navettes entre les sites: tout est en place pour accueillir du monde en masse de façon durable et responsable.

La morale de l'histoire? Ceux qui ne croyaient pas en ces jeunes illuminés peuvent aller se rhabiller: le Festif génère des retombées de 1,4 millions $ dans sa région avec un budget d'opérations qui frôlera cette année les 700 000 $. Vous avez dit blancs-becs? Moi je dis Respect! La preuve qu'on peut faire en région autre chose qu'un festival de la poutine.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Le Festif de Baie-Saint-Paul Voyez les images