Les blogues

Bouger en travaillant: une fausse bonne idée?

La position assise et le travail de bureau vont souvent de pair. L'immobilité aussi. Et si on changeait nos habitudes en prenant nos appels téléphoniques debout ou en lisant nos documents en faisant du vélo stationnaire?
Cette publication a été publiée sur la plateforme des contributeurs au HuffPost, maintenant retirée du Web. Les contributeurs avaient plein contrôle sur leurs publications et le faisaient librement sur notre site. Si vous voulez signaler cette publication comme étant abusive, envoyez-nous un courriel.

La position assise et le travail de bureau vont souvent de pair. L'immobilité aussi. Donc, est-ce une fausse bonne idée de changer nos habitudes et, par exemple, de prendre nos appels téléphoniques en position debout, de lire nos documents en faisant du vélo stationnaire ou de tenir notre prochaine réunion à l'extérieur, si la température le permet ?

Ma réponse à la question: ô que non! C'est en fait une excellente idée de bouger en travaillant et voici pourquoi.

De nombreux avantages

Ce n'est pas rien : l'activité physique a de multiples bienfaits sur la santé physique et psychologique. Elle favoriserait notamment la concentration, la rétention d'informations et elle augmenterait le sentiment d'efficacité au travail. Plusieurs scientifiques cherchent à tabler sur ces nombreux avantages en étudiant les effets des bureaux actifs, comme ceux qui permettent aux travailleurs d'accomplir certaines tâches en marchant lentement sur un tapis roulant. L'idée est prometteuse et je dis bravo à ces équipes de chercheurs qui osent sortir du paradigme actuel de la sédentarité en milieu de travail !

Impacts à long terme

Bien entendu, cette technologie ne s'adresse pas à tous les types d'emplois et des facteurs comme le bruit, l'inconfort ainsi que le coût élevé des appareils devront être contournés afin de pouvoir installer à grande échelle ce type de poste de travail. Aussi, d'autres recherches seront nécessaires pour mieux comprendre les impacts à long terme, notamment concernant les douleurs au dos et aux poignets. L'avenir nous donnera certainement l'occasion de bénéficier de résultats d'études faites auprès d'un plus grand nombre de participants, actuellement relativement bas et souvent inférieur à 60.

Debout, même à la radio?

Pour continuer la réflexion, je vous propose d'écouter l'entrevue que j'ai donnée à ce sujet à l'émission Medium Large, animée par Catherine Perrin, en compagnie de Gideon Arthurs, directeur de l'École nationale du Canada ainsi que de la chercheuse postdoctorale Élise Labonté-Lemoyne du laboratoire Tech3Lab de HEC. Notez que le lien de l'audio fil se trouve au bas de la page.

***

Le bureau actif en trois petites questions/réponses

1. Quel est le plus important: être debout ou marcher sur un tapis roulant?

Les deux idées sont bonnes; tout dépend de votre environnement de travail et de votre type d'emploi. L'important est de contrer la sédentarité: marchez, restez debout quelques instants, montez et descendez les escaliers, interchangez occasionnellement de bureau avec un collègue, faites des étirements en position assise, tout est bon afin de ne pas s'immobiliser durant des heures.

2. Y a-t-il des risques quant à l'utilisation des bureaux actifs?

Oui, notamment pour deux raisons. Tout d'abord, les impacts à long terme sur la santé n'ont pas été clairement démontrés, du moins à ce jour. La prudence est donc recommandée si vous souffrez de douleurs articulaires ou d'un autre problème musculosquelettique. Aussi, ces postes de travail font en sorte qu'il est parfois difficile de respecter les règles d'ergonomie comme l'installation adéquate de la souris et du clavier. Je reviendrai d'ailleurs sur ce sujet lors d'un prochain article.

3. Les bureaux actifs sont-ils efficaces pour perdre du poids?

Certaines personnes répondraient positivement à la question. Chose certaine, les bureaux actifs augmentent la dépense énergétique et plusieurs études ont démontré que les effets positifs étaient plus marqués chez les personnes en surpoids ou obèses. Or, la perte de poids est un sujet complexe et relié à des situations spécifiques à chaque personne. À cet égard, une diététiste ou une nutritionniste vous donnera des informations en fonction de vos besoins spécifiques et un kinésiologue pourra également vous aider en calculant votre dépense énergétique et en vous aidant à l'augmenter par l'activité physique, que celle-ci soit pratiquée ou non durant le travail.

Et vous, qu'en pensez-vous? Utilisez-vous ce type de poste de travail? Travaillez-vous parfois en position debout?

Denis Fortier est physiothérapeute et l'auteur du livre Conseils d'un physio, publié aux Éditions Trécarré. Vous y trouverez une multitude de conseils, plus de 50 exercices thérapeutiques, des façons simples de diminuer vos douleurs ainsi que 10 autoévaluations qui vous permettront de mesurer notamment votre mobilité, votre force et votre souplesse. N'hésitez pas à visiter la page Facebook ainsi que le compte Twitter.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Quelques idées pour travailler debout