LES BLOGUES
23/04/2015 12:01 EDT | Actualisé 22/06/2015 05:12 EDT

Les «Habs» et les valeurs d'un peuple

Je ne suis pas un fan du hockey ni des Canadiens de Montréal. Cependant, je suis impressionné et intéressé par la fièvre qui, encore une fois, saisit les fans des « Habs » à l'occasion des séries qui commencent.

Je ne suis pas un fan du hockey ni des Canadiens de Montréal. Cependant, je suis impressionné et intéressé par la fièvre qui, encore une fois, saisit les fans des « Habs » à l'occasion des séries qui commencent. Contrairement à son grand-père, mon petit fils , 9 ans, lui, est devenu un ardent partisan et un connaisseur ; d'ailleurs, il a communiqué son enthousiasme à toute sa famille. L'achat de chandails et du petit drapeau à brancher après l'auto sont devenus des incontournables. Il sortira sa rondelle du Canadien, lancée par un joueur et attrapée par lui-même lors du match du 9 avril au Centre Bell auquel il a assisté avec son père; il la mettra sans doute sur son coeur, comme je l'ai vu faire au lendemain de cet événement, pour regarder les matchs en famille, tous costumés. Un rituel familial qui ne sera pas unique à sa famille, bien sûr, et qui m'impressionne.

Mais il y a plus, je suis intéressé par le comportement des fans. Ils feront tout pour stimuler leur équipe encore cette année . Seront au rendez-vous et très médiatisés les déguisements, les cris, les tapes main contre main ; certains baiseront un crucifix, d'autres monteront peut-être, comme l'an passé, les marches de l'oratoire à genoux, puis il y a eu, encore cette année, l'effet amplificateur d'enthousiasme dû à l'implication de la très aimée Ginette Renaud qui, de sa voix forte et chargée d'émotion transporta les partisans au sommet de tous les espoirs sous cette lumière que tient toujours le grand Jean Béliveau. La frénésie est remarquable. Au nombre des partisans, se retrouvent des représentants de toutes les classes de la société, de tous les âges, de toutes les langues, de toutes les religions et partis politiques. L'an passé, on a même vu une famille sikh avec turbans et fièrement déguisée aux couleurs du Canadien. Pour tous, le seul cri de ralliement est encore : Go «habs» Go! Le cri enjoué de tout un peuple réuni.

Et, je ne peux m'empêcher aussi de voir derrière ces comportements quelque chose comme un beau peuple, du moins, une forte expression de celui-ci, une expression caractéristique de ce qu'il est , de son identité et de ses valeurs profondes. Il me semble qu'il y a là l'expression de la façon dont le peuple québécois voit et croit en la liberté, celle d'être d'abord une occasion de dépassement. Aussi, les deux valeurs telles des ingrédients pour nourrir cette liberté sont, à l'évidence, la fidélité, dans ce cas-ci, aux «habs», une fidélité illustrée fortement par ces rendez-vous au Centre Bell pour appuyer leur équipe qui, même parfois comme l'an passé, ne s'y trouvera pas parce que jouant à l'extérieur . Et par-dessus tout, un sens du partage des émotions, des plus pénibles aux plus belles, en se tenant serrés par l'épaule, au-delà des différences et dans la diversité pour vivre et vibrer ensemble comme peuple.

Oui, ce sera, à n'en pas douter, encore cette année un moment de clarté que cette expérience sportive pour comprendre les valeurs du peuple québécois. Je me demande d'ailleurs pourquoi on n'inscrirait pas quelque part, et pourquoi pas sur la façade du Centre Bell, ces trois valeurs de notre peuple souvent vécues de diverses façons au cours de notre histoire de plus de 400 ans que sont la liberté, la fidélité et le partage. Ceci ajouterait aux valeurs fondamentales de notre Charte des droits et libertés chère à tous les Québécois comme personnes. Mais, surtout, cette inscription aurait un sens de ralliement pour tous les Québécois et serait une source de fierté. Après tout, le peuple français a bien ses valeurs de peuple que sont : Liberté, Fraternité, Égalité. Et pour rallier les Français, on les a écrites sur les murs de plusieurs édifices en France. Alors qu'attendons-nous pour écrire quelque part nos valeurs de peuple ? Est-ce que Jeff Molson, propriétaire du Canadien, ne devrait pas prendre une telle initiative? Selon moi, ce serait un heureux commencement!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Canadiens contre Sénateurs - 19 avril 2015 Voyez les images