LES BLOGUES
03/04/2017 11:43 EDT | Actualisé 03/04/2017 11:43 EDT

Ce que je voudrais dire à toutes les mamans qui reprennent le travail

Je ne vais pas vous mentir, ces premiers jours sont vraiment atroces. Votre bébé ne quittera pas vos pensées un instant, mais cette période passera vite.

J'ai remarqué les nouveaux visages. Les bébés lors de leur premier jour à la garderie. Je vous ai remarquées vous aussi, les mamans des nouveaux bébés. J'ai vu vos yeux humides et vos visages tendus, tentant de ravaler vos larmes tandis que vous confiez pour la première fois la prunelle de vos yeux à des inconnus. J'ai vu les sentiments contradictoires et la culpabilité dans vos sourcils froncés, alors que vous laissiez le fruit de vos entrailles à des jeunes femmes à qui vous n'aviez jamais parlé. Je vous ai vues, vraiment vues, et je sais exactement ce que vous ressentez parce que, moi aussi, je l'ai ressenti. Et je le ressens encore. Juste un peu moins intensément.

Pour les garderies qui s'occupent de nos enfants, cela fait seulement partie du cycle habituel de leur métier, mais je voudrais dire à toutes ces mamans que je les comprends.

Je ne vais pas vous mentir, ces premiers jours sont vraiment atroces. Votre bébé ne quittera pas vos pensées un instant, mais cette période passera vite. Plus vite que vous ne pouvez l'imaginer aujourd'hui. Je me souviens encore du stress de ce premier jour. Des semaines -- non, des mois -- à y penser, la peur au ventre. Et ce premier jour, quand il arrive, est apocalyptique. Tout ce que vous souhaitez, c'est qu'il se termine le plus vite possible. Que vous puissiez enfin retrouvez votre bébé. Mais à la fin de cette longue journée, vous êtes submergées par un sentiment de désespoir quand vous comprenez qu'il faudra la revivre, encore et encore. Vous aurez l'impression que c'est trop pour vous. Mais vous le ferez quand même, parce que vous êtes forte. Et vous y arriverez.

Cette première semaine sera une révélation. Vous vous rendrez compte que vous êtes devenue totalement différente de la femme enceinte qui était partie en congé maternité, mais les gens ne le remarqueront pas. Vous penserez que tout aurait dû changer, comme vous. Mais non. Les choses seront si familières que vous vous réhabituerez et, peu à peu, vous penserez un peu moins souvent à votre bébé, jusqu'à ce que vous retrouviez votre rythme d'avant (avec une efficacité toute nouvelle, propre aux mamans multitâches!). Vous vous installerez dans cette nouvelle routine avec plus de facilité que vous ne le pensez.

Les jours passeront, et certains seront plus durs que d'autres. Un sentiment d'abandon, de perte, vous submergera quand bébé est malade, quand vos amies en congé maternité sortiront sans vous, mais la plupart des jours passeront tranquillement. Votre petit ange vous accueillera tout excité à chaque fin de journée avec des bisous mouillés, et vos week-ends deviendront des moments sacrosaints pour construire votre vie de famille et vous faire de beaux souvenirs. Vous trouverez un nouveau rythme, comme toutes les mamans qui reprennent le travail l'ont fait avant vous.

Je sais bien que ces quelques mots ne vous rendront pas la vie plus facile, et que le fait de savoir que toutes ces femmes ont réussi avant vous vous découragera peut-être. Mais sachez que vous n'êtes pas seules. Toutes les mamans qui reprennent le travail vous comprennent. Nous sommes là pour vous soutenir et vous aider jusqu'à ce que vous vous sentiez bien dans votre nouveau quotidien. Et, quand ce jour arrivera, vous serez à votre tour celle qui pourra soutenir les autres mamans qui reprennent le travail.

Soyez forte. Vous en êtes capable.

Ce blog, publié à l'origine surle Huffington Post britannique, a été traduit par Lola Duclos pour Fast for Word.

LIRE AUSSI:

» Avoir des enfants augmenterait l'espérance de vie»

12 camps d'été faits pour s'amuser

» Des hôpitaux cherchent des gens pour câliner des bébés

Galerie photo Les congés de maternité du monde entier Voyez les images