LES BLOGUES
01/11/2015 11:39 EST | Actualisé 01/11/2016 05:12 EDT

Il nous faut une politique pancanadienne de l'aérospatiale

L'actualité de la semaine dernière a été marquée par l'annonce de l'investissement d'un peu plus de 1 milliard de dollars du gouvernement du Québec qui devient partenaire de Bombardier dans la production de la C-Séries.

Cette participation de 49,5% vient aider une entreprise qui est au cœur d'une grappe industrielle québécoise qui représente plus de 44 507 emplois bien payés au Québec. Les salaires de ses travailleurs sont en moyenne le double de ce que l'on retrouve ailleurs dans le secteur industriel. De plus, les avantages sociaux font en sorte que ces travailleurs finissent leur carrière en santé et avec une retraite appréciable. Faisant abstraction de tout ce que l'on peut reprocher à Bombardier en tant que citoyen corporatif, cette aide est salvatrice pour sauver des emplois qui apportent du pain et du beurre sur la table de nombreuse famille québécoise. Aussi, il faut voir cette nouvelle comme un indice que l'austérité qui afflige nos services publics est bien plus une question idéologique qu'un impératif budgétaire.

Les évènements qui se sont déroulés cette semaine en sont une preuve évidente, il est nécessaire pour le Canada et pour le Québec de se doter d'une politique cohérente, innovante et transparente dans le domaine de l'aérospatiale. Il faut faire du fleuron qu'est l'aérospatiale un véritable projet de société qui sera bénéfique pour la société dans son ensemble. L'aérospatiale au pays c'est 76 000 emplois directs dans 700 entreprises, dont plus de 200, au Québec. C'est un secteur majeur avec qui le gouvernement doit collaborer afin que nous puissions résister à la montée de la Chine, de l'Inde, du Brésil et de la Russie. Tous ces pays supportent leur industrie nationale, pourquoi pas nous? On se classe dernier en ce qui a trait au support gouvernemental dans la recherche, l'innovation et le développent. Si nous n'agissons pas, c'est l'opportunité de conserver et de créer d'excellents emplois qui s'envoleront. Le gouvernement Trudeau à une occasion en or de donner un véritable coup de pouce à l'économie canadienne notamment au Québec, en Ontario dans les maritimes et en Colombie-Britannique. Il se doit d'agir avec un plan concerté et orienté de façon à consolider les grappes existantes et de s'ajouter aux provinces qui aident déjà cette industrie. Chacun des acteurs doit se consulter et mettre l'épaule à la roue.

Des entreprises de pointe sont présentes sur le territoire. Montréal est la troisième capitale mondiale dans le secteur de l'aérospatiale, il suffit que nos gouvernements se dotent d'une politique cohérente et flexible à la fois pour nous amener à un autre niveau. Une politique qui favorisera les achats locaux dans un secteur avec une aussi forte valeur ajoutée, viendra non seulement créer et garantir des emplois pour la classe moyenne, mais permettra aussi de stimuler la recherche et l'innovation dans une industrie qui a des impacts positifs dans plusieurs secteurs d'activité à la fois. Tous les citoyens vont profiter d'une pareille mesure, de nos chercheurs dans les universités, jusqu'à nos travailleurs dans les usines, cette politique amorcera un réel changement dans notre économie. C'est avec ce genre d'initiative que l'on favorise une redistribution efficace des richesses et que l'on diversifie notre économie et le pays en entier en profitera. Agissons maintenant et intelligemment pour notre avenir.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo La CSeries de Bombardier Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter